Entre le ministre de l'Écologie et celui de l'Agriculture, rien ne va plus. Insecticides, alimentation, glyphosate, les deux hommes sont en opposition sur tous les dossiers. 

"Leurs rapports sont très mauvais, ils ne se parlent plus." C'est en ces termes qu'un interlocuteur régulier des ministres de la Transition écologique et de l'Agriculture parle des relations entre Nicolas Hulot et Stéphane Travert. Dans le Journal du dimanche de ce dimanche 3 décembre, l'entourage des deux hommes dément que "le fil soit rompu" entre les ministres. Ils assurent qu'après un épisode glaciaire en septembre, Nicolas Hulot et Stéphane Travert échangeraient à nouveau. Un conseiller ministériel confesse malgré tout qu"ils ne partiront pas en vacances ensemble".

Parmi les sujets d'échauffement entre les deux hommes, le menu végétarien préconisé par Nicolas Hulot "une fois par semaine" dans les cantines scolaires dans une interview à L'Obs cette semaine. Stéphane Travert dénonce "une écologie punitive". "Je pourrais vous parler de la qualité de l'air et de l'eau, de nucléaire et d'éolien, car tout ça m'intéresse. Mais je n'en parle pas, parce que ce ne sont pas mes sujets. Chacun doit être sur ses sujets", a déclaré le ministre de l'Agriculture au JDD, qui n'a semble-t-il pas apprécié qu'on empiète sur ses plates-bandes.

"Ils ne partiront pas en vacances ensemble"

Des relations tendues qui ont débuté dès la nomination de Stéphane Travert qui avait laissé entendre dans une matinale radio vouloir revenir sur la législation interdisant les insecticides de la famille des néonicotinoïdes. Nicolas Hulot avait immédiatement démenti sur son compte Twitter assurant que les interdictions ne seraient pas levées.

Publicité
Les deux hommes s'opposent également sur le glyphosate. Alors que Nicolas Hulot souhaite une interdiction de l'herbicide dans trois ans, le ministre de l'Agriculture préférait un délai plus long. Au moment de l'annonce de la Commission européenne de renouveler l'autorisation du glyphosate pour cinq ans, Stéphane Travert s'estime 'heureux", Nicolas Hulot se dit lui "un peu triste". L'opposition est donc nette entre les deux hommes sur le fond comme sur la forme. Hulot contre Travert,"c'est l'affectif colérique contre l'armoire normande", résume un conseiller.

En vidéo sur le même thème : Guerre froide au gouvernement : Stéphane Travert et Nicolas Hulot "ne se parlent plus"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité