La section du Parti Communiste (PCF) d’Oullins dans le Rhône a adressé un don d’un euro à l’UMP dans le cadre de sa grande souscription nationale. Le parti doit en effet rassembler pas moins de 11 millions d’euros pour éviter la faillite, suite à l’invalidation des comptes de campagnes de Nicolas Sarkozy  en 2012.

Alors que Guillaume Peltier, le vice-président de l'UMP, a récemment déclaré que la grande souscription nationale lancée avait recueilli plus de cinq millions d’euros, la section du Parti Communiste (PCF) d’Oullins (Rhône) a également décidé de participer au "Sarkothon" du parti de droite. Le groupe a en effet envoyé la somme symbolique d’un euro pour l’appel aux dons.

Une blague de mauvais goût pour l’UMP ?Dans une lettre adressée au premier parti d’opposition, le secrétaire de la section d’Oullins, Bernard Mantelet, a fait part de sa volonté de participer au "redressement" du parti. "Comme tous les Français, nous avons appris vos déboires financiers (…) Profondément républicains et soucieux du fonctionnement démocratique de notre pays, nos adhérents ont pris la décision de participer au redressement de votre parti", a-t-il ainsi écrit.

Mais alors que cet élan de générosité de la part de cette section du PCF suscite quelques interrogations, Bernard Mantelet n’a pas manqué d’agrémenter sa lettre d’une pique sur la politique de l’ancien chef de l’Etat. " (il)n'a pas été aisé de rassembler cette somme, les militants communistes ne faisant pas partie de ceux qui ont profité de la crise ; aucun n'exerçant dans les milieux de la finance, du CAC 40 ou des produits de luxe", a-t-il ironisé.

Publicité
Tandis que l’UMP doit réunir 11 millions d’euros d’ici la fin du mois, il semblerait que l’appel du vice-secrétaire national su parti, Didier Geoffroy, demandant aux sympathisants de gauche de donner a bien été entendu. 

Regardez le grand retour de Nicolas Sarkozy :

 

 

Publicité