Entre le possible départ de Geneviève Fioraso et un éventuel remaniement, des changements gouvernementaux devraient être annoncés dans les prochaines semaines. 

Décidément, l'équipe gouvernementale semble avoir la bougeotte sous la présidence de François Hollande. Alors qu'on apprenait il y a deux semaines qu'un remaniement post-élections départementales était envisagé, le départ imminent pour raisons de santé de Geneviève Fioraso est probable, selon Stéphane Le Foll.

Geneviève Fioraso pourrait quitter le gouvernement

La secrétaire d’État à l'Enseignement supérieur et à la recherche est sur le point de laisser derrière elle son cabinet. Selon L'Express, Geneviève Fioraso ne peut plus assumer ses fonctions pour des raisons de santé. Un communiqué annonçant son état avait été envoyé début février, cependant il n'évoquait pas la fin définitive de ses fonctions, ce qui est vraisemblablement le cas aujourd'hui. Jusqu'alors, François Hollande souhaitait que la secrétaire d'Etat conserve son poste jusqu'aux élections départementales. Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, a confirmé que sa collègue pourrait "possiblement" quitter l'équipe gouvernementale. "Mme Fioraso connaît des problèmes de santé, qui ont l'air d'être assez graves", a ajouté le ministre de l'Agriculture. Son départ devrait officiellement être annoncé dans les prochains jours.

A lire aussi - La secrétaire d'Etat Geneviève Fioraso réduit son agenda pour "raisons de santé"

Qui pour la remplacer ?

Pour son remplacement, deux hypothèses sont étudiées : la nomination immédiate d'un successeur ou la prise en charge temporaire du portefeuille par Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, jusqu'à un éventuel remaniement. Lors de son traditionnel déjeuner du lundi, le duo de l'exécutif ne s'est pas mis d'accord sur le successeur de madame Fioraso. Alain Claeys, député-maire de Poitiers, serait le favori de François Hollande, quand la députée PS Maud Olivier aurait les faveurs de Manuel Valls.

A lire aussi - François Hollande : un troisième remaniement après les départementales ?

Un remaniement de plus en plus plausible

Publicité
Ce qui n'était qu'une supposition amenée par Le Parisien le 13 février dernier est aujourd'hui une hypothèse de plus en plus concrète. Le gouvernement Valls II pourrait laisser sa place au numéro trois, après les élections départementales. "Il y aura sans doute un remaniement", a déclaré le sénateur PS Gaëtan Gorge sur LCI. Le sénateur socialiste a avoué "on nous en parle" avant d'estimer que "la politique menée devait être revue". D'ailleurs, la succession de Geneviève Fioraso ne sera sans doute réglée qu'à cette occasion. Selon Le Parisien, ce remaniement serait l'occasion d'élargir la majorité, en sollicitant les verts, comme Jean-Vincent Placé par exemple. D'éventuels changements qui permettraient également de limiter la casse prévue lors du congrès du Parti socialiste qui se tiendra en juin prochain. Une potentielle opportunité pour apaiser les frondeurs.

Vidéo sur le même thème - Départementales 2015 : "il y aura sans doute un remaniement après"