Alors que Jacques Chirac a l’habitude de séjourner à Saint-Tropez (Var) au mois d’août, l’ancien chef d’Etat ne s’y rendra pas cet été. Planet a interrogé Aimé Stoesser, le patron du Girelier, le restaurant de la célèbre station dans lequel l’ex-président de la République aimait se rendre.

Planet : Jacques Chirac ne viendra pas à Saint-Tropez cet été. Officiellement parce que la famille Pinault – qui a l’habitude de l’accueillir dans sa villa – ne sera pas là, mais officieusement en raison de son état de santé. L’ancien président n’aurait plus toute sa tête. Qu’en pensez-vous ?Aimé Stoesser : "Je ne crois pas trop à la version officieuse. L’année dernière, il m’a bien reconnu lorsqu’il est venu. Il m’a même dit que j’avais maigri, ce qui était vrai ! Il m’a aussi demandé où était Annie Famose, la propriétaire du restaurant. Il se souvenait de tout.

Planet : Vous étiez habitué à recevoir Jacques Chirac chaque été. Qu’est ce qui va changer cette année?Aimé Stoesser : Je pense que le restaurant sera certainement moins animé. A chaque fois que l’ancien président de la République s’asseyait à la terrasse du restaurant, il y avait entre 200 et 300 personnes massées devant l’établissement. Chacun, vacanciers et paparazzis, voulait son autographe, sa photo, son bonjour et même son bisou. Jacques Chirac est vraiment quelqu’un de très populaire. Il aime être au contact des gens et demande d’ailleurs toujours à avoir une table sur la première rangée. Il va nous manquer cet été.

Planet : Avait-il ses petites habitudes dans votre restaurant ?Aimé Stoesser : Bien sûr. En général, il arrivait dans la station aux environs du 10 août et venait ensuite jusqu’à deux fois par jours au restaurant. Le plus souvent pour un apéritif mais il arrivait parfois qu’il reste pour déjeuner ou dîner. Là, il commandait généralement des crevettes roses ou grises, du saumon fumé ou du foie gras. Une fois nous lui avons même préparé sa fameuse tête de veau à la sauce gribiche. Côté boisson, il ne commandait plus de bière mais plutôt un 'Pastis-tomate' (ndlr : du Pastis avec du sirop de grenadine). De son côté, Bernadette Chirac prenait toujours un Perrier-citron.

Publicité
Planet : D’après une information de RTL, Jacques Chirac prévoirait de passer ses vacances au Maroc. Avez-vous un conseil à donner aux restaurateurs qui le recevront là-bas ?Aimé Stoesser : Je n’ai pas vraiment de conseils à leur donner. J’aimerais simplement qu’ils prennent bien soin de lui. C’est vraiment quelqu’un de charmant". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité