Dans son édition de cette semaine, Le Canard Enchaîné se fait l’écho d’une petite tension entre Emmanuel Macron et le ministre de l’Intérieur. Le premier reproche au second de ne pas avoir été assez présent auprès des élus des Caraïbes dont les territoires ont été touchés par l’ouragan Irma.

Gérard Collomb a visiblement pris quelques aises qui n’ont pas plu au président de la République. C’est Le Canard Enchaîné qui se fait l’écho du mécontentement du chef de l’Etat. 

Ce dernier aurait reproché au premier flic de France d’avoir eu un peu la tête ailleurs, et plus précisément, à Lyon, alors que les Caraïbes françaises étaient en pleine tempête Irma. Emmanuel Macron l’aurait mauvaise que Gérard Collomb n’ai pas tout fait, en dépit des difficultés, pour "tenir informés" les élus des Caraïbes.

Pour le palmipède, pas de doute, le président fait référence au récent aller-retour Lyon-Paris du ministre de l’Intérieur.

A lire aussiGérard Collomb : polémique après la nomination de sa femme

Un ancrage local trop soigné

Le Canard Enchaîné relève en effet que si Gérard Collomb a dû laisser son poste de maire de la ville et de président de la métropole après sa nomination à Beauvau, il ne se ménage pas au niveau local.

Après une réunion au sein de la cellule interministérielle de crise, le journal satirique raconte que Gérard Collomb a filé le 8 septembre dernier à Lyon pour assister à la messe du vœu des échevins. Cela n’a pas manqué de faire tiquer des journaux locaux comme Lyon Capitale, qui le 11 septembre titrait : "La présence de Collomb à Lyon plutôt qu’aux Antilles passe mal". Le ministre avait alors justifié sa présence dans la capitale des Gaules en expliquant : "le ministre de l’Intérieur est également ministre des Cultes". Pis, le chef de l’Etat aurait également été agacé que le lendemain de cette messe, le numéro 2 du gouvernement soit présent au forum des associations lyonnaises.

Publicité
Le vœu des échevins a lieu tous les ans le 8 septembre, depuis 1643. Les élus se rendent à la basilique de Fourvière pour renouveller leur vœu d’allégance aux échevins qui ont demandé à la vierge de protéger la ville contre les épidémies et notamment la peste qui sévissait dans tout le sud de la France.