Comme de nombreux Français, le maire de Lyon ne perd pas de vue son budget. Mais sa vision est sans doute un peu éloignée de celle de ses administrés. Gérard Collomb a en effet indiqué qu’avec moins de 3 000 euros par mois, on était « dans une situation extrêmement difficile ».

Gérard Collomb va certainement se faire de nouveaux amis. Invité de l’émission Preuve par trois sur la chaîne Public Sénat, le maire de Lyon qui évoquait l’un de ses sujets favoris, le cumul des mandats, un mal nécessaire selon lui si l’on veut pouvoir vivre décemment. « Moi par exemple, mon adjoint à l'urbanisme, adjoint à l'urbanisme à Lyon c'est quand même une fonction à plein temps, il doit je crois être à 3.000 euros d'indemnités. S'il n'a pas un cumul des mandats, il se trouve dans une situation extrêmement difficile » a-t-il déclaré.

Publicité
En conflit avec le gouvernement sur la question du non-cumul des mandats, Gérard Collomb, maire PS de Lyon, a déjà fait savoir à plusieurs reprises qu’il était opposé à cette mesure défendue par François Hollande. Il a donc cette fois-ci brandi l’argument économique pour appuyer son point de vue, mais se dément toutefois les abus. « Beaucoup de gens croient qu’on cumule les indemnités. Non ! Elles sont plafonnées » s’est-il défendu, détaillant lui-même ce qu’il touche chaque mois. « Au total, ça ferait à peu près 19.000 euros. Mais je ne touche que 9.000, je travaille gratuitement pour la ville de Lyon, pour le grand Lyon. C'est parce que c'est ma passion, ma vie est à Lyon » explique-t-il. Quoi qu’il arrive, il y a fort à parier que de nombreux ménages s’en sortiraient bien mieux avec 9 000 euros, ou même « seulement » 3 000 euros par mois… 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité