Dans un communiqué diffusé ce mercredi, Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, a annoncé qu'elle réduirait ses activités de secrétaire d'Etat pour des "raisons de santé".

Dans un communiqué diffusé ce mercredi 4 février, le secrétariat d’État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche a signalé que Geneviève Fioraso était contrainte d'alléger son agenda dans les semaines à venir pour des raisons médicales. Une décision apparemment réfléchie puisqu'elle a été prise "en accord avec le président de la République, le Premier ministre et la ministre de l’Éducation nationale", explique le communiqué.

Peu d'informations

Publicité
Mises à part ces quelques données, le communiqué reste volontairement vague. La secrétaire d’État "réduira ses activités au cours des semaines à venir", se contente d'avancer le document, sans en dire davantage. Alors qu'elle évoque "des raisons de santé", l'alerte ne précise pas de quelle nature elles sont. L'entourage de Geneviève Fioraso a cependant précisé qu'elle continuait à "assumer ses fonctions de secrétaire d’État" et que ses problèmes de santé étaient "personnels". Reste à savoir si l'ancienne ministre pourra assister aux rendez-vous prévus sur son agenda de la semaine ou si la réduction de celui-ci est d'ores et déjà effective.

Vidéo sur le même thème - Parlementaires visés par le Fisc : "il faut éviter de faire des amalgames", réagit Fioraso 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité