L’actuel ministre du Travail quittera prochainement son ministère pour redevenir le premier édile de Dijon, après la mort il y a un mois de son successeur à la mairie de la ville.

Le ministre du travail, François Rebsamen vient d’annoncer dans les colonnes du Parisienqu’il remettra sa démission "le 19 août prochain à la fin du prochain Conseil des ministres".

François Rebsamen en profite au passage pour rectifier une information le concernant. "Il y a un immense quiproquo : je n’ai jamais envisagé de cumuler les charges de maire de Dijon et de ministre du Travail (...) Je sais très bien qu’on ne peut pas faire les deux et je ne l’ai jamais envisagé", a-t-il fait entendre. En effet, fin juillet, des sources émanant de son cabinet indiquaient que le ministre n’avait pas l’intention de démissionner avant que "ses engagements ministériels [soient terminés]".

Suite au décès brutal du maire de Dijon, Alain Millot

Le ministre du Travail, pour encore quelques jours, va donc quitter son poste pour retrouver celui de maire de Dijon, laissé vacant après la mort fin juillet d’Alain Millot, emporté des suites d’un cancer à l’âge de 63 ans, à qui il avait confié les rênes de la ville qu’il a dirigée pendant 13 ans.

François Rebsamen avait expliqué la semaine passée au Monde qu’il respectait un "engagement" en revenant à Dijon. "J’avais pris l’engagement auprès d’Alain Millot que je reviendrai quand il ne serait plus maire. Il avait dit qu’il me laisserait la place quand je ne serais plus ministre. J’ai été réélu maire en mars 2014, c’est normal que j’assume aujourd’hui, dans ces circonstances tragiques, cette responsabilité que les Dijonnais m’ont confiée.", avait-il déclaré.

François Rebsamen n’a, lui aussi, pas inversé la courbe du chômage

Après 16 mois au gouvernement, François Rebsamen va donc quitter son poste de ministre du Travail et n’aura, comme son prédécesseur, Michel Sapin, pas su réaliser la promesse phare du candidat Hollande : inverser la courbe du chômage.

Publicité
Avec 200 000 chômeurs en plus comptabilisés depuis son arrivée au ministère du Travail, François Rebsamen reste optimiste : "2015 s’annonce meilleure : notre économie recrée des emplois. On peut donc s'attendre à ce qu'à la fin de l'année le chômage recule enfin."

Vidéo sur le même thème :  François Rebsamen remettra sa démission le 19 août 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité