François Hollande s’apprête à parcourir une distance plus grande que celle du globe, en seulement une semaine. Plus de détails sur le voyage le plus long de son quinquennat. 

Le président François Hollande s’envole samedi pour la Polynésie Française et prévoit de passer par l’Amérique du Sud avant de rentrer en France la semaine prochaine. En tout, il va parcourir plus de 46 000 kms, "soit largement plus que le tour du globe !", souligne Le Parisien qui précise également que le chef de l’Etat "va encaisser des décalages horaires variant de + 13 heures à – 11 heures. De quoi être tourneboulé avant de retrouver le plancher des vaches porte de Versailles". A son retour dans l’Hexagone, François Hollande devra en effet enchaîner avec le Salon de l’Agriculture, un rendez-vous annuel incontournable.

Un très long voyage pour faire des économiesMais d’ici là, le chef de l’Etat est attendu en Polynésie Française. Ainsi qu’il l’avait promis en 2012, et à un an et demi de la prochaine élection présidentielle, François Hollande s’apprête ainsi à honorer une promesse de campagne : visiter tous les territoires d’outre-mer habités. "Le dernier président à avoir mis les pieds à Wallis est Giscard d'Estaing en 1979... il y a trente-sept ans. Mais c'est la première fois (du moins sous la Ve République) que l'île de Futuna reçoit un locataire de l'Elysée, rappelle le quotidien. Ce sera donc la fête". Après s’être rendu à Tahiti, à Wallis et à Futuna, François Hollande prendra la direction de l’Amérique Latine et s’arrêtera dans trois pays : le Pérou, l’Argentine et l’Uruguay. Toujours d’après les informations du journal, "il devait visiter l'Argentine en novembre, mais les attentats ont bouleversé son agenda. L'Elysée a saisi l'opportunité du déplacement en Polynésie pour faire d'une pierre deux coups. Et quelques économies".

Publicité
Le président va vivre deux lundis !Très long, ce voyage s’annonce également très compliqué en termes de logistique. "Hollande devra changer d'avion pour aller de Tahiti à Wallis — la piste étant trop courte pour son A 330 —, puis emprunter un avion militaire entre Wallis et Futuna, où même les Falcon ne peuvent atterrir", écrit en effet Le Parisien. Le journal indique également qu’à cause du décalage horaire, François Hollande "vivra deux lundis" : "il franchira deux fois la ligner de partage des jours passant entre la Polynésie et Wallis !".

 En vidéo - Hollande destabilisé par Sarkozy ? Il ne voit pas l'avion face à lui ! 

 

mots-clés : François hollande
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité