Mercredi soir, le président de la République a dîné en compagnie d’une dizaine de députés de son camp venus chacun avec l’un de leurs administrés. L’objectif de cette rencontre : entretenir un sentiment de "proximité".

Discrétion et proximité. Tels étaient les maîtres-mots du dîner organisé mercredi soir par François Hollande à l’Elysée. Le chef de l’Etat a en effet convié une dizaine de jeunes députés socialistes à partager sa table. Chacun d’entre devait par ailleurs venir avec l’un de ses administrés. L’occasion pour le président d’entretenir la "stratégie de proximité" qu’il a récemment mise en place pour reconquérir l’électorat de gauche, note France Info. "François Hollande a trouvé que l’initiative des parlementaires avec des représentants extérieurs étaient une bonne idée. Je crois qu’il avait envie de retrouver ce contact direct, simple", a confié à la radio le député du Maine-et-Loire, Luc Belot. Et celui-ci de souligner : "C’est une autre voix qu’il (François Hollande, ndlr) a besoin d’entendre".

Le dîner devait initialement avoir lieu dans un restaurant parisienAussi, cette rencontre devait initialement avoir lieu "par surprise", explique France Info. A l’instar de ce qu’il a fait dans le Lot le weekend dernier, François avait l’intention de demander aux députés de se retrouver dans un restaurant parisien – dont l’adresse n’a pas été dévoilée - avec leurs administrés. Le chef de l’Etat devait ensuite les y rejoindre "par surprise". Mais finalement, et pour une raison qui demeure inconnue, François Hollande a préféré organiser ce dîner à l’Elysée. L’effet de surprise a donc été mis de côté. Mais la discrétion, elle, était toujours de rigueur. Aucun micro ni aucune caméra n’a été autorisé. "Dans le Lot, il n’y avait personne entre lui et les Français. Et il y avait un dialogue direct", a de son côté insisté Bruno Le Roux, le chef de file des députés socialistes à l’Assemblée, auprès de France Info.

Publicité
"Ce n’est pas nouveau"Et ce ne serait pas la première fois que François Hollande reçevrait discrètement des élus à l’Elysée. "Ce n’est pas nouveau", a assuré une source de la présidence. "Nous ne communiquons jamais sur le sujet, car ce sont des rendez-vous hors agenda (officiel), mais le président reçoit très régulièrement, plusieurs fois par semaine, des parlementaires lors de rendez-vous, d'apéritifs ou de dîners", a-t-elle par ailleurs insisté.

Vidéo sur le même thème - François Hollande "n'est pas obsédé par le pouvoir", assure Julien Dray

Publicité
Publicité