La chaîne "BFMtv" a pu lire une lettre émanant d'un proche du président qui livre des arguments pour enrayer l'ascension du candidat de droite.

A l'Elysée, on commence à avoir de plus en plus peur d'Alain Juppé. Le candidat à la primaire des Républicains est en position de force, mais surtout, est sur une ligne politique plus à gauche que ses concurrents internes : il pourrait donc rallier à lui des électeurs de gauche déçus du "hollandisme".

Et ça, l'entourage de François Hollande le redoute. Pour tenter d'endiguer l'ascension du candidat de droite, une série d'arguments ont été couchés sur une lettre destinée aux électeurs de gauche tentés de voter à la primaire des Républicains. La chaîne BFMtv a pu lire cette missive en question. Premier argument, le passé d'Alain Juppé.

A lire aussiFrançois Hollande : une réunion "sauve qui peut" à l'Elysée

"Il a mis la France dans la rue..."

"Lui Président, ce n'est pas la modernité, ni le renouvellement, c'est une très longue carrière ministérielle, commencée en 1986. Il a été Premier ministre de Chirac en 1995, il a mis la France dans la rue par sa réforme brutale des retraites", peut-on lire dans le texte.

Son passé judiciaire

"Lui Président, ce n'est pas la République exemplaire (...) Il a été un élément clé d'un système de financement occulte d'emplois au sein du RPR", étrille la lettre. "Il a été condamné à 14 mois de prison avec sursis et 1 an d'inéligibilité pour prise illégale d'intérêt", est-il rappelé.

Son programme économique

Publicité
Le programme d'Alain Juppé est également passé au crible. La lettre rappelle ainsi qu'il compte augmenter l'âge de départ à la retraire, supprimer l'ISF, et faire passer la durée du travail de 35 à 39 heures. "Electeur de gauche, ne t'y trompes pas. L'élégance des mots ne doit pas cacher la violence des propos. (...) Préserve-toi, préserve ton vote pour la primaire de la gauche. C'est là qu'il sera utile et non pas perdu au milieu des voix de la droite", conclut le texte. 

Vidéo sur le même thème : Primaire de la droite: Alain Juppé toujours en tête 

Publicité