Alors que Manuel Valls a semble-t-il voulu franchir le Rubicon en se présentant à la présidentielle, retour sur toutes ces petites trahisons que le président a dû affronter lors de son quinquennat.

© AFP

Manuel Valls

Une mini-crise qui aura duré quelques jours, mais qui laissera des traces... Depuis quelques temps, le Premier ministre multipliait les velleités de candidature à la présidentielle, et ce alors que François Hollande doit se prononcer mi-décembre. Mais tout s'est accéléré dimanche avec l'interview de Manuel Valls dans le JDD, où il se disait prêt à être candidat. De quoi agacer le président, alors en visite à Madagascar. De retour lundi, François Hollande s'est entretenu avec son Premier ministre. Et visiblement, le message est bien passé. Car sitôt l'entretien fini, Manuel Valls a fait savoir, écartant toute démission, qu’il ne pouvait y avoir "aucune confrontation au sein d’une primaire entre le président de la République et le Premier ministre". 

Publicité
Reste que ce coup de Trafalgar manqué sonne comme une petite trahison du Premier ministre à l'égard de François Hollande, quelques mois seulement après le départ d'Emmanuel Macron du gouvernement.