Jeudi soir, François Hollande n’a pas résisté à la tentation de pimenter son intervention par une note d’humour.

L’autodérision, meilleure arme face aux moqueries ? François Hollande et la pluie, c’est une longue histoire. Une histoire qui aurait démarré le jour de son investiture et qui depuis se répéterait à chaque grand moment de son mandat. A tel point que celui-ci est même surnommé "Rain man" ("l’homme de la pluie") par nos voisins d’outre-Manche.

A lire aussi – Quand le ciel s’abat (souvent) sur François Hollande

Aussi, François Hollande a décidé d’y faire allusion jeudi soir. Alors qu’il était sur le plateau de TF1 à l’occasion de son mi-mandat, le chef de l’Etat a réagi avec humour aux moqueries dont il fait l’objet à ce sujet. "Comme si je pouvais arrêter la pluie !", a-t-il d’abord lancé avant d’ajouter, ironique : "Le temps est devenu plus clément depuis quelques jours, on devrait d’ailleurs m’en faire compliment !" (voir la vidéo ci-dessus).

A lire aussi - François Hollande sur TF1 : s'il ne fallait retenir que 5 points

Le soutien ironique de Léonard Trierweiler

A lire aussi - Valérie Trierweiler : sur Twitter, son fils ne manque de répartie

Publicité
De l’humour, le fils de Valérie Trierweiler n’en manquait pas non plus jeudi soir. Fidèle du réseau social Twitter, Léonard Trierweiler a posté deux tweets pour commenter l’intervention du chef de l’Etat. Le premier reprenait le fameux message de soutien envoyé en 2012 par sa mère à Olivier Falorni, tandis que le second faisait écho au titre de son livre Merci pour ce moment :