Le neveu du président François Hollande est sorti de l’ombre pour raconter comment Valérie Trierweiler s’était comportée lorsqu’elle était en couple avec le socialiste, et expliquer pourquoi la situation était aujourd’hui compliquée pour Julie Gayet. 

Kévin Hollande a accordé une interview à Closer. Son nom ne vous dit certainement rien, et pour cause, jamais encore le jeune homme de 34 ans ne s’était publiquement exprimé. Cette semaine, il sort ainsi de sa réserve pour commenter la vie privée de son célèbre oncle. "Elle n’aurait jamais dû rentrer dans notre famille, a-t-il déclaré sans ambages à propos de Valérie Trierweiler. Elle n’a pas aidé mon oncle à être plus proche de se famille. (…) Elle ne s’est jamais entendue avec personne ! (…) Elle n’a jamais cherché à nous connaître, ce qui nous avait un peu étonnés, à tous". Quant à la rupture très médiatique du chef de l’Etat et de la journaliste, là encore, Kévin Hollande n’a pas mâché ses mots. "L’histoire du livre, ça a été terrible ! C’est vraiment là que je me suis rendu compte que c’était une mauvaise femme", a-t-il expliqué avant d’apporter une raison à la vengeance de l’ex-Première dame : "Ce que je sais, c’est qu’elle a voulu des choses qui lui ont été refusées, et ça l’a beaucoup blessée".

A lire aussi - François Hollande : sa cousine journaliste provoque un tollé en parlant de viol

"C’est dur" pour Julie Gayet

Publicité
Mais si le neveu de François Hollande s’est montré intransigeant à l’égard de Valérie Trierweiler, il a en revanche fait preuve d’une certaine empathie pour Julie Gayet. Son jamais la nommer, il a en effet confié que l’actrice avait dû fait son entrée sur un terrain accidenté. Une situation délicate qui ne serait pas tous les jours facile à vivre. "Avec un tel passif, mon oncle ne peut plus vivre sa vie amoureuse d’une heureuse façon. Et malheureusement, pour celle qui suit, que tout le monde connaît, c’est dur".

En vidéo - Comment Valérie Trierweiler s'est vengée de François Hollande