François Hollande, lors de son discours pour les Assises de l’entreprenariat lundi soir, a semblé vouloir changer de cap dans sa politique économique et fiscale qui concerne les entreprises. Le point sur les mesures qui ont été annoncées.

A l’occasion des Assises de l’entreprenariat qui se sont tenues à l’Elysée lundi, François Hollande s'est voulu rassurant auprès des patrons et entrepreneurs. Les quelque 300 chefs d’entreprises présents à l’évènement ont pu entendre plusieurs annonces de la part du président qui souhaite "valoriser le travail et les talents".

François Hollande ne chasse plus les pigeonsC’est de façon inattendue que le président souhaite se rabibocher avec les entrepreneurs, le succès et la production de richesse. Un clin d'oeil a ainsi été fait, par le président, au mouvement des pigeons :"je souhaiterai donc revenir sur ce malentendu qui s'est glissé, je ne sais pourquoi, entre nous en autommne".

A l’occasion de son discours, François Hollande a également signé un virage vers un socialisme de l’offre se détachant des demandes du Parti de Gauche et du Front de Gauche. Et pour cause : toute une série de mesures ont été annoncées concernant les cessions d’entreprises, les critères pour entreprendre, la formation et enfin faire l’apologie de l’entreprenariat qui est créateur de richesses.

Des cessions d’entreprises moins taxéesFrançois Hollande a par ailleurs détaillé le traitement fiscal des cessions d’entreprises. Et alors que ce projet a pour objectif  "la simplicité" et la "transparence", les cessions d'entreprisene se feront que selon un seul régime contre quarante auparavant. Le président prévoit aussi de grandes tranches fiscales d’abattement : pour les entreprises vendues deux ans après leurs créations ou leurs acquisitions, les ventes seront taxées d’après les taux de l’impôt sur le revenu. Au-delà de deux ans, un abattement fiscal de 50% sera accordée et pour les entreprises acquises ou créées depuis plus de 8 ans la réduction fiscale lors de la vente serra à hauteur de 65%. Le président a poursuivi en expliquant vouloir faciliter les transmissions d’entreprises dans le cadre des héritages et des départs à la retraites.

Publicité
Favoriser et promouvoir l’entreprenariatLe chef de l’Etat ne s’est pas arrêté à ces seules mesures, puisqu’il a en effet annoncé vouloir promouvoir et faciliter l’entreprenariat auprès des collégiens et lycéens, et ce, en développant les formations. François Hollande a par ailleurs annoncé l’accès à la deuxième chance pour les entrepreneurs qui ont fait faillite. Ces derniers pourront à nouveau entreprendre sans être inscrit dans le fichier de la Banque de France. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :