Alors que les Etats-Unis viennent de connaître la pire fusillade de leur histoire, le président François Hollande a commis une gaffe dans le message de soutien qu’il leur a adressé. Découvrez ce qu’il a écrit. 

Un faux pas. Dimanche, la ville d’Orlando en Floride (Etats-Unis) a été le théâtre d’une terrible attaque. Un homme a fait feu dans une boîte de nuit homosexuelle de la ville, tuant au moins 50 personnes et faisant des dizaines de blessés. Alors que cette fusillade est considérée comme étant la plus meurtrière des Etats-Unis, le président François Hollande a tenu à leur manifester son soutien. Ainsi, le président français s’est-il rendu à l’ambassade américaine avant de poster un message sur Twitter. "L’effroyable tuerie homophobe d’Orlando a frappé l’Amérique et la liberté. La liberté de choisir son orientation sexuelle et son mode de vie", a ainsi écrit le chef de l’Etat, plein de bonnes intentions.

A lire aussi – Oups, le lapsus de Nicolas Sarkozy à propos d’une activité illégale

Publicité
François Hollande a ensuite effacé son tweetSeulement son tweet n’a pas eu l’effet escompté. Le message a en effet déclenché une avalanche de critiques, de nombreux internautes pointant le choix de ses mots et soulignant qu’"on ne choisit pas son orientation sexuelle". Si bien que François Hollande a ensuite effacé son tweet en a ensuite publié deux autres, en prenant soin cette fois-ci de remplacer "choisir" par "vivre".

 EN VIDEO - Les témoignages glaçants des témoins de la fusillade d'Orlando

Publicité