Journaliste et cousine du président François Hollande, Hélène Pilichowski a récemment déclaré sur iTélé que le nombre de viols commis en France avait été gonflé. Des propos qui ont beaucoup fait réagir. 

Vous ne le saviez peut-être pas mais François Hollande a une cousine journaliste. Et si d’ordinaire Hélène Pilichowski est plutôt discrète, elle s’est illustrée malgré elle il y a quelques jours en direct à la télé, dans un passage repéré par BuzzFeed. Et depuis, son nom ne cesse d’être cité par des internautes en colère.

"C’est excessif, c’est comme quand on dit qu’il y a 40 000 morts par la pollution"

Invitée sur le plateau d’iTélé dans l’émission "L’Heure des pros" avec Pascal Praud, Hélène Pilichowski a en effet provoqué un tollé avec ses propos sur le nombre de viols en France. Alors que Caroline de Haas lui rappelait qu’une femme en était victime toutes les 7 minutes (selon les chiffres du Haut conseil à l’égalité des hommes et des femmes de 2010-2012), la journaliste a assuré que ces chiffres avaient été "gonflés". "Le harcèlement, ça dépend où on met la barre, a-t-elle avancé. Moi je dis que c’est faux ! C’est excessif, c’est comme quand on dit qu’il y a 40 000 morts par la pollution, on se dit qu’on va mourir à la second si je respire l’air de Paris".

Publicité
Aussitôt, des internautes sont montés au créneau pour dénoncer cette minimisation des faits. A plus forte raison que les propos d’Hélène Pilichowski ont été tenus le jour même où la préfecture de Paris dévoilait les chiffres de la délinquance en 2016, révélant que les violences sexuelles y avaient augmenté de 14,9%.

En vidéo - François Hollande annonce sa décision pour la présidentielle de 2017

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité