Assis contre la vitrine du Café du Croisant (Paris) où a été assassiné Jean Jaurès il y a 100 ans, le chef d’Etat rend aujourd’hui hommage à la grande figure du socialisme français.

 François Hollande rejoue la mort de Jean Jaurès. Le chef de l’Etat rend hommage à l’ancien dirigeant socialiste ce jeudi matin au Café du Croissant. C’est dans ce bistrot parisien du 2ème arrondissement que Jean Jaurès a été assassiné par un nationaliste extrémiste français il y a cent ans.

A lire aussi : François Hollande hué à Carmaux lors de son hommage à Jean Jaurès

Le vice-chancelier allemand et ministre social-démocrate de l'Économie, Sigmar Gabriel, assistera au dépôt de gerbes, indique l’AFP. Il devrait ensuite être reçu par Manuel Valls.

Assassiné par un nationaliste fanatique

"Ici le 31 juillet 1914 Jean Jaurès fut assassiné", est inscrit sur une plaque accolée au mur du café (devenu Taverne du Croissant depuis 2011). Quelques heures seulement avant le déclenchement des hostilités de la première Guerre Mondiale, le fondateur du journal L’Humanité a été abattu par Raoul Villain, un extrêmiste Français. Ce dernier sera jugé déséquilibré après la guerre et finalement acquitté.

La table à laquelle l’icône du socialisme pacifiste finissait sa tarte aux fraises avant de mourir a été exposée aux Archives nationales à l’occasion d’une exposition sur Jean Jaurès

Pour Mélenchon, Hollande "est le contraire de François Hollande"

Publicité
Bien qu’il ait annoncé son retrait – temporaire – de la scène politique, le leader du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon a déclaré ce jeudi sur RTL que Jean Jaurès "est le contraire de François Hollande". Le fait que la gauche, comme la droite, se revendique de l’ancien dirigeant socialiste "est une autre manière de l’assassiner", a-t-il ajouté.

> Vidéo sur le même thème : Jean Jaurès indémodable, cent ans après