L'un des journalistes auteur de "Conversations privées avec le président" explique que François Hollande aurait préféré ne pas voir révéler dans la presse une de ses phrases "en off".

Oui, les journalistes sont de vrais comères. François Hollande, qui connaît bien le monde de la presse, aurait du s'en douter quand il a reçu (plus d'une trentaine de fois !) les journalistes Karim Rissouli et Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, à l'Elysée.

A lire aussi François Hollande : son fils raconte pourquoi il a quitté Valérie Trierweiler

Lors de la sortie de leur livre Conversation privées avec le président, une phrase avait particulièrement retenu l'attention des médias. "J'ai fait cette annonce de l'inversion de la courbe du chômage parce que je croyais encore que la croissance serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou de 0,2. Puis je répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012. J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol !", avait déclaré le chef de l'Etat. 

Publicité
D'après Antonin André, le chef d'Etat n'aurait pas été très heureux de voir que cette phrase avait été reprise dans l'ouvrage. "C'est une phrase qu'il regrette un peu ou en tout cas qu'il aurait préféré qu'on n'ait pas relevée", a-t-il déclaré lundi sur Europe 1

Vidéo sur le même thème : Une baisse d'impôt pour 2017 est-elle une manœuvre électoraliste de la part de Hollande ? 

Publicité