Le chef de l’Etat est soupçonné par le Canard enchaîné de placer ses proches aux postes les mieux rémunérés et à responsabilité.

François Hollande profiterait-il de sa position pour placer ses amis aux postes importants ? C’est en tout cas ce que lui reproche le Canard enchaîné. La nomination de François Brottes à la tête de RTE (Réseau de transport d’électricité), en juillet dernier, avait déjà beaucoup fait parler. La droite avait alors accusé le chef de l’Etat d’avoir trouvé une astuce pour prolonger la mission temporaire du député PS, et ainsi ne pas avoir recours à un vote comme il en est d’ordinaire l’usage. Dans un article intitulé "Les parasols dorés de la République exemplaire", le Canard enchaîné affirme que ce n’est pourtant pas la première fois que François Hollande place ses amis aux postes à haute responsabilité.

François Hollande favoriserait ses anciens camarades de l'ENA

Ainsi, le président de la République est accusé de privilégier ses anciens camarades de l’ENA. Michel Cadot, le nouveau préfet de la police de Paris nommé en juillet dernier, Collette Horel nommée conseillère d’Etat, ou encore Pierre Duquesnes, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l’OCDE, sont tous des anciens de la promotion Voltaire. Claude Revel, nommée conseillère à la Cour des comptes "en service exceptionnel", en juin, et qui hériterait d’un poste d’une durée de 5 ans, soit juste de quoi tenir jusqu’à la retraite, est également dans le viseur du quotidien. Ce dernier rappelle également que Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Elysée, est lui-aussi un ancien de la promotion Voltaire.

Le chef de l'Etat aurait propulsé les chiraquiens qui ont appelé à voter pour lui

Mais le président de la République ne pistonnerait pas que ses anciens camarades de classe. Les proches de Jacques Chirac, qui ont appelé à voter pour lui en 2012, auraient également été grassement récompensés. Brigitte Girardin en serait le parfait exemple puisque l’ancienne ministre de l’Outre-mer a récemment été nommée conseillère-maître à la Cour des comptes alors que Nicolas Sarkozy l’avait éloignée en la plaçant au quai d’Orsay. Elle est ainsi passée de 2 500 euros par mois à près de 9 000 euros.

Publicité
De nombreux proches de François Hollande sont énumérés par le Canard enchaîné, parmi lesquels on peut retrouver des fidèles du parti, des Hauts fontionnaires, des patrons d’entreprises appartenant au service public, ou encore d’anciens directeurs de cabinet propulsés à des postes privilégiés. Tous auraient été parachutés grâce à l’aide du chef de l’Etat, selon le quotidien. Trouvant cette situation inacceptable, une association, le Front républicain d’intervention contre la corruption (Fricc) réfléchirait à porter plainte.

En vidéo sur le même thème - Pas vraiment de vacances pour François Hollande 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité