Anne Hidalgo est récemment revenue sur la liaison qu’on a lui a prêtée avec François Hollande. Découvrez ce qu’elle a dit.

A l’évocation des mots "liaison" et "François Hollande", beaucoup pensent toute de suite à Julie Gayet. Pourtant, une autre femme a elle aussi fait l’objet d’une rumeur lui prêtant une relation sentimentale avec le chef de l’Etat. A tort, assure-t-elle-même. Il s’agit d’Anne Hidalgo.

A lire aussi – François Hollande et Julie Gayet : pourquoi il serait temps d'officialiser

Depuis 2002, le bruit court en effet qu’elle et le président auraient eu une relation amoureuse et qu’il serait même le père du fils de la maire de Paris. En 2012, peu de temps après la victoire du candidat socialiste à l’élection présidentielle, cette rumeur a pris de l’ampleur, notamment grâce aux réseaux sociaux qui ont permis de la diffuser très largement. A tel point qu’Anne Hidalgo avait adressé une mise en demeure à certains utilisateurs de Twitter.

Mais cette première salve n’a pas suffi à faire taire les mauvaises langues. Si bien que mardi soir sur le plateau du "Divan" (France 3), Anne Hidalgo en a remis une couche. "Des conneries comme ça, il y en a un paquet sur la toile et dans les dîners en ville. Donc, ce genre de conneries, je ne les commente même pas", a-t-elle d’abord lâché avant d’expliquer : "J’ai une carapace. A un moment donné, on apprend à se mettre à distance de ce genre de choses, mais votre entourage, vos enfants, ce n’est pas leur vie, ils n’ont pas fait le même choix d’être des personnages publics. Eux, ils n’ont pas la même possibilité de se mettre à distance".

A lire aussi – Les folles rumeurs qui ont entouré François Hollande

Remontée, la maire PS de Paris a poursuivi en assurant n’avoir pas été "personnellement" blessée par ces rumeurs. "Mais quand vous voyez que ça fait souffrir autour de vous ceux qui ne sont pas préparés, et notamment  vos enfants, forcément, ça vous atteint", a-t-elle toutefois admis. Et celle-ci de prévenir : "Cela tuera la politique  si ceux qui les véhiculent (les rumeurs, ndlr) ne prennent pas garde".

Publicité
L’Express croit de son côté savoir que ces rumeurs auraient été lancées dans le cadre de l’inimité qui existe entre Anne Hidalgo et Ségolène Royal, laquelle était en couple avec François Hollande au moment où elles ont été lancées.