Conseiller de François Hollande sur les affaires économiques et financières depuis 2013, Jean-Jacques Barbéris va prochainement changer de poste et empocher un (très) gros salaire. Plus de détails.  

©AFP

Jean-Jacques Barbéris (à gauche sur la photo ci-contre) va prochainement toucher le jackpot. Conseiller de François Hollande sur les affaires économiques et financières depuis trois ans, il a décidé de quitter l’Elysée pour se tourner vers le secteur privé. Un changement qui devrait lui rapporter gros. En effet, et ainsi que le rapporte Mediapart, ce proche du président va très prochainement intégrer Amundi, "la société de gestion d’actifs issue du rapprochement de Crédit Agricole Asset Management et de Société générale Asset Management" et ce, pour un salaire "d’environ 400 000 euros". Une très coquette somme pour ce conseiller du président âgé de 35 ans.

Il fait partie de « la garde rapprochée » de François Hollande

A lire aussi – Audrey Azoulay, la nouvelle ministre qui aurait "charmé" François Hollande

Publicité
Avant d’épauler François Hollande, Jean-Jacques Barbéris a travaillé aux côtés de Pierre Moscovici lorsque celui-ci était en charge de l’Economie. Enarque (promotion Aristide Briand – 2008), il fait partie de "la garde rapprochée" du locataire de l’Elysée. En 2015, L’Obs lui avait d’ailleurs consacré un dossier. Le trentenaire y était ainsi évoqué comme un homme "à l’allure de trader de la City"  qui n’hésitait pas à poser devant l’objectif des photographes avec Boris Vallaud, le secrétaire général de l’Elysée et époux de la ministre de l’Education nationale, Audrey Azoulay, qui vient d’être nommée en replacement de Fleur Pellerin à la Culture et de Gaspard Gantzer, le conseiller en communication du président de la République.

En vidéo - Bartolone dénonce "un délit de sale gueule" sur Macron 

Publicité