Près de quatre mois après avoir quitté l’Elysée, François Hollande revient sur le devant de la scène médiatique. Le mot d’ordre est clair : il n’a pas l’intention de se retirer de la politique. 

François Hollande n’a nullement l’intention de disparaître des écrans radar et il l’a clairement fait savoir cette semaine en donnant une interview à TV5 Monde en marge du festival d’Angoulême.

 Même si l’ancien chef de l’Etat admet avoir été "dans une certaine réserve" ces derniers mois, il compte bien faire entendre sa voix sur les sujets qui touchent les Français. "Je suis passionnément français et donc je continuerai à m'exprimer", a-t-il déclaré, tout en rappelant qu’il n’a jamais été question qu’il quitte la vie politique. Pour faire entendre sa parole, François Hollande compte bien s’appuyer sur son bilan. "Les résultats sont là, ils étaient d'ailleurs apparus dans les derniers mois du quinquennat et sont d'autant plus manifestes aujourd'hui", a-t-il commenté.  Un message que se chargent aussi de diffuser les fidèles de l’ancien président, dont Stéphane Le Foll.

François Hollande s’engage

Parmi les projets qui attendent François Hollande, il y a la fondation La France s’engage. C’est lui-même qui a chapoté depuis l’Elysée son lancement et il en prendra prochainement la présidence. Plus précisément, il s’agit comme le stipule son site internet : "d’un label qui récompense les projets les plus innovants au service de la France". 

La question du Parti Socialiste

Cette année, il n’y a pas d’université d’été pour le Parti Socialiste, en grandes difficultés après sa débâcle aux dernières élections législatives. La Croix assure cependant que François Hollande pourrait jouer un rôle dans la recomposition du parti dont il a été le Premier secrétaire pendant près de 10 ans. "Certains disent même qu’il souhaiterait voir désignée Najat Vallaud-Belkacem première secrétaire du parti lors du congrès de 2018", écrit le quotidien.

Publicité
Le Point révélait par ailleurs que l’ancien chef d’Etat avait reçu plusieurs personnalités socialistes, à l’instar de l’ancien ministre Mathias Fekl et de Rachid Temal, proche de Jean-Christophe Cambadélis. Ce dernier prédisait d’ailleurs au mois de juin un retour en politique de François Hollande, force est de constater que les faits lui donnent plutôt raison, pour l’instant.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité