Selon les informations des Echos, François Hollande aurait sollicité l’aide de ses ministres pour l’aider à trouver des idées novatrices pour les deux ans et demi qu’il lui reste à faire aux commandes de la France.

Il sèche. Dans quelques jours, François Hollande fêtera la moitié de son mandat présidentiel. Seulement voilà : bientôt deux ans et demi après avoir été élu, le chef de l’Etat serait à la peine pour trouver de nouvelles idées susceptibles de plaire aux Français et d’améliorer la situation économique du pays. Selon Les Echos, qui révèlent cette information, le locataire de l’Elysée aurait même demandé aux ministres de lui venir en aide. "Par la voix de Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Elysée, le chef de l’Etat a récemment demandé aux membres du gouvernement de plancher sur ce qu’il pourrait faire, pour rebondir dans la seconde moitié du quinquennat", écrit en effet le journal.

A lire aussi – François Hollande sur Manuel Valls : "J’en ai un peu marre qu’il fasse de la provoc"

Des réformes à court termeEt les délais seraient courts. Le 6 novembre prochaine, François Hollande sera en effet l’invité de TF1 pour une grande émission en prime time. "On cherche tout le temps. Il en sera ainsi jusqu’à la dernière minute", aurait d’ailleurs confié aux Echos une source à l’Elysée. "L’essentiel est engagé", aurait de son côté regretté une autre source tandis qu’une troisième, plus pessimiste, aurait lâché : "Il y a beaucoup de choses à mettre en œuvre, mais plus grand-chose à inventer".

A lire aussi – François Hollande : les coulisses de son intervention télévisée du 6 novembre

Publicité
Au cours de ces derniers mois, la majorité a en effet annoncé plusieurs réformes structurelles comme le pacte de responsabilité, la réforme territoriale ou encore le choc de simplification. Mais ces projets porteront leurs fruits sur le long terme, aussi François Hollande et ses troupes chercheraient d’autres réformes à court terme. "L’éducation, la jeunesse, l’innovation pourraient ainsi occuper une place de choix", croit savoir le journal. "On juge un quinquennat à la fin, rendez-vous en 2017", a de son côté affirmé Manuel Valls ce mercredi matin sur RTL. Le premier ministre répondait alors aux critiques d’Alain Juppé, lequel considère d’ores et déjà que François Hollande "a échoué".

Vidéo sur le même thème - Pour Julien Dray, Hollande n'est "pas obsédé par le pouvoir"