Ils ont vécu plus de 25 ans ensemble, ont eu quatre enfants, ont tous les deux été candidat à la présidentielle et se retrouve aujourd’hui dans les plus hautes sphères de l’Etat. Du jamais vu !

A l’aube d’un nouveau remaniement, Paris Match croit savoir que François Hollande aurait proposé à Ségolène Royal de devenir ministre des Affaires étrangères. Une offre que l’actuelle numéro 3 du gouvernement aurait acceptée. Mais si aujourd’hui leurs relations sont très bonnes, cela n’a pas toujours été le cas. Ambitions et rivalités amoureuses se sont souvent glissées entre eux, créant des discordes, voire des impasses et parfois même des ruptures. Autant d’éléments qui expliquent sans doute pourquoi François Hollande et Ségolène Royal forment aujourd’hui encore un duo politique hors du commun.

Deux bêtes de politiqueTous les deux sortis de l’ENA en 1980, le président de la République et la ministre de l’Ecologie ont démarré leur vie de famille en même temps que leurs carrières politiques. Huit ans plus tard, Ségolène Royal et François Hollande étaient ainsi parents de trois enfants tout en étant également tous les deux députés : elle des Deux-Sèvres, lui en Corrèze. Lorsque le couple a eu son quatrième enfant, en 1992,  celle que l’on surnomme la Dame du Poitou était ministre de l’Environnement au sein du gouvernement de Pierre Bérégovoy.

A lire aussi Ségolène Royal : la ministre regrette d’avoir médiatisé la naissance de sa fille

Ensuite, Ségolène Royal s’est vue confié plusieurs autres ministères jusqu’à présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2007. Ce moment-là, François Hollande était Premier secrétaire du PS. Une situation inédite. "Ce sont à la base des gens très ordinaires, issus de familles ‘normales’ et qui ont pourtant connu une destinée extraordinaire, nous confiait Françoise Degois, auteure de Quelle histoire, en 2014 (…) Ils ont réussi à faire quelque chose qu’on n’a jamais vu ailleurs : faire de la politique en même temps". La socialiste a finalement perdu face à son adversaire de droite et dans la foulée, son couple a explosé : le père de ses quatre enfants est parti avec Valérie Trierweiler.

Lui président, elle dans l’ombreA partir ce moment-là, Ségolène Royal a entamé une longue traversée du désert tandis que François Hollande a, lui, gravi les échelons jusqu’à devenir le candidat de la gauche à l’élection présidentielle de 2012. Evincée par la nouvelle compagne du président, elle n’a pu intégrer le gouvernement. Valérie Trierweiler lui a même fait plusieurs affronts. On se souvient ainsi notamment de son tweet de soutien à Olivier Falorni, l’adversaire de sa "rivale" aux élections législatives de 2012.

La revanche de Ségolène Royal Une période difficile pour Ségolène Royal qui a pris fin en 2014. Suite aux révélations de Closer sur la prétendue relation entre François Hollande et Julie Gayet, le président a mis fin à sa relation avec la journaliste et rapidement nommé la mère de ses enfants au poste de ministre de l’Ecologie. En parallèle de ce retour dans la lumière, Ségolène Royal a également profité de l’absence de Première dame officielle pour étendre son influence. Une situation qui n’aurait pas déplu au président, ce dernier la sollicitant à plusieurs reprises pour le seconder en termes de diplomatie. "Je suis sûre qu’ils arrivent à séparer les deux sphères, privée et publique, et à travailler sans une once d’affect (…) Ils travaillent en toute confiance", nous expliquait encore l’ancienne collaboratrice de la ministre.

A lire aussi – Ségolène Royal a (encore) joué la « Première dame de substitution

Publicité
Aujourd’hui, et alors qu’un remaniement se prépare, François Hollande aurait non seulement déicdé de reconduire Ségolène Royal mais lui aurait également offert une promotion : devenir numéro 2 du gouvernement. De quoi la rapprocher de lui dans les plus hautes sphères de l’Etat. "Si l’on soumettait le scripte de leur histoire à un scénariste, il le refuserait arguant qu’il est trop peu crédible !", estimait Françoise Degois.

A voir aussi en vidéo : Françoise Degois : "Vous imaginez François Hollande se marier ?"

Publicité