La cote de popularité du président François Hollande a bondi de 22 points suite aux attentats de novembre, un véritable record ! Découvrez à quoi ce regain inespéré est dû.

François Hollande est remonté dans l’estime des Français. Le président de la République a en effet gagné 22 points le mois dernier et jouit désormais de 50% d’opinions favorables, ainsi que le rapporte ce mercredi un sondage TNS Sofres pour Paris Matchet Sud Radio.  Du statut de président le plus impopulaire de la Ve République, le socialiste est ainsi passé à celui de président français à avoir enregistré le plus grand bond de l’histoire des sondages. C'est aussi la première fois que François Hollande enregistre un taux de satisfaction égal à celui de son Premier ministre, depuis la nomination de Manuel Valls à Matignon au printemps 2014.

François Hollande a su convaincre les Français de gauche et de droite"C'est parce que nous sommes dans des circonstances exceptionnelles que nous avons ce résultat. 22 points ça ne s'était non seulement pas vu depuis 2012 mais ça ne s'était tout simplement jamais vu depuis le début de l'histoire de ce baromètre", a commenté Emmanuel Rivière, à la tête de l’institut de sondages. Derrières ces "circonstances exceptionnelles", se cachent bien évidemment les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis il y a quinze jours. Suite à ces terribles attaques, François Hollande a semble-t-il su adopter la posture que les Français attendaient de lui. Les mesures qu’il a prises, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du territoire, les ont visiblement convaincus qu’il était l’homme de la situation. Un scenario qui n’est pas sans rappeler celui qui s'est joué au lendemain des attentats de janvier dernier. A ce moment-là, François Hollande avait certes gagné en popularité mais dans une moindre mesure, souligne toutefois Emmanuel Rivière. "Il y a un effet de focalisation que nous n'avions pas eu au lendemain des attentats du 11 janvier où il avait gagné 8 points. Ce qui signifie que nous ne sommes pas dans le même contexte (...) Dans cette circonstance exceptionnelle on attend un président qui soit vraiment très président et il semblerait que la partition ait été jusqu'ici plutôt réussie par François Hollande", a-t-il expliqué. Et l’expert d’ajouter que contrairement à janvier, le chef de l’Etat a gagné à gauche comme à droite le mois dernier.

Publicité
Mais alors qu’en début d’année, François Hollande n’était pas parvenu à maintenir le regain dont il avait bénéficié et avait rapidement vu sa cote repartir à la baisse, sera-t-il cette fois-ci capable de maintenir cette tendance positive ?

 

En vidéo : Congrès à Versailles : peut-on parler d'union sacrée ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité