Le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone souhaite "un nouveau temps pour le quinquennat" de François Hollande. Selon lui, il est temps que la Gauche soit plus unie.

Passer à la seconde étape de son mandat présidentiel. Voici ce que souhaite Claude Bartolone souhaite à François Hollande. Dans un entretien accordé ce vendredi au Monde, le président PS de l’Assemblée nationale a en effet expliqué qu’il attendait "un nouveau temps du quinquennat" du chef de l’Etat. Il a par ailleurs précisé qu’il attendait de cette seconde étape qu’elle soit davantage impliquée dans la recherche d’ "unité" au sein de la Gauche et qu’elle affiche plus "de signes à l’électorat de gauche". Fort de cette annonce, le député-maire de Seine-Saint-Denis a expliqué : "Il est désormais temps de tirer des leçons pour envisager le nouveau temps du quinquennat. Nous ne pouvons pas continuer avec un groupe socialiste qui ne se sent parfois pas écouté, un groupe écologiste qui ne sait pas exactement s’il veut rester ou partir, et un groupe communiste qui a l’impression de ne pas être entendu". Et d’asséner : "Nous ne pouvons pas laisser s’installer l’idée que la gauche n’essaierait pas de chercher son unité pour tout le quinquennat".

Priorité au logement et à la consommationEstimant par ailleurs que "la loi sur l’amnistie" - proposition rejetée à l’Assemblée, à la demande du gouvernement – "doit signer la fin d’une première année et la prise en compte des relations à gauche pour la suite", Claude Bartolone a poursuivi en indiquant que le quinquennat doit, dans les mois à venir – se concentrer sur "des textes sur le logement ou sur le texte Hamon sur la consommation" et ce, pour "pouvoir donner des signes à cet électorat de gauche qui les attend". Le président de l’Assemblée nationale a affirmé : "Il faut dire maintenant comment nous pouvons améliorer le pouvoir d’achat sans déséquilibrer les comptes publics, donner une priorité au logement, à la santé, redéfinir le lien de confiance entre l’Etat et les collectivités locales, donner plus de place aux quartiers populaires, discuter sur la formation professionnelle et, surtout, se réconcilier avec les entrepreneurs".

Publicité
Et alors que François Hollande ne cesse de chuter dans les sondages relatifs à sa cote de popularité, Claude Bartolone a également indiqué qu’il espère "une intervention plus forte du chef de l’Etat pour définir la lettre de mission du gouvernement et préciser les axes de ce deuxième temps".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité