Quelques jours après les violences urbaines qui ont éclaté à Trappes (Yvelines), le président François Hollande s’est rendu mercredi dans un autre quartier sensible, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), pour adresser un message de "confiance" aux habitants et visiter une installation destinée aux enfants qui ne partent pas en vacances. 

La journée que Français Hollande a passée mercredi à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) était placée sous le signe de la "confiance". Alors que des violences ont récemment éclaté dans la ville de Trappes (Yvelines) après le contrôle de police d’une femme voilée, le chef de l’Etat en effet souhaité se rendre dans un autre quartier sensible d’Ile-de-France pour témoigner sa sympathie aux habitants. "Il y a un message particulier ici: c'est de faire confiance aux villes et aux quartiers", a-t-il ainsi déclaré.

"Je suis venu passer quelques minutes de vacances à Clichy-sous-Bois"Et alors qu’il devait initialement se rendre à Clichy-sous-Bois pour parrainer symboliquement la signature de l'un des premiers "emplois francs" – ce nouveau dispositif vise à soutenir l’emploi de jeunes issus de quartiers difficiles – le président Hollande a également profité de ce déplacement pour visiter "Clichy-Plage". Installée au pied d’une cité de cette ville où avaient éclaté les émeutes de 2005, cette opération s’adresse aux enfants qui n’ont pas la chance de partir en vacances. Un grand château gonflable et une piscine ont ainsi été installés et mis à la disposition des jeunes habitants du quartier. "Je suis venu passer quelques minutes de vacances à Clichy-sous-Bois", a lancé le chef de l’Etat devant les caméras. Fort de cette installation, François Hollande a même poursuivi en prédisant : "Avec la piscine, la bibliothèque et cette ambiance, l’endroit va être très couru".

Publicité
Et comme pour enfoncer le clou, le président Hollande s’est félicité que les forces de l’ordre mobilisées pour assurer sa sécurité se soient faites discrètes pendant sa visite. "Il n'y a personne de perché là-haut", a-t-il ainsi apprécié en regardant le toit d’un immeuble, rapporte L’Express qui y voit "une allusion à peine voilée aux incursions en banlieue de son prédécesseur à l'Elysée".   

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :