Au plus bas dans les sondages, le président François Hollande s’est rendu ce lundi à Dijon (Côte-d’Or) pour tenter de se rapprocher des Français en vue des prochaines réformes.

Proximité et pédagogie. Dix mois après sa victoire à l’élection présidentielle, François Hollande part à la reconquête des Français. Alors que le gouvernement prévoit une nouvelle série de réformes pour les mois à venir, le président de la République mise en effet sur la pédagogie pour faire passer la pilule. Au programme : plusieurs longs déplacements en régions. Après être resté une semaine à Blois (Loir-et-Cher), le chef de l’Etat s’est ainsi rendu ce lundi à Dijon (Côte-d’Or). "L’essentiel est d’avoir un cap et de s’y tenir", a-t-il déclaré dans un entretien accordé au Bien public avant d’ajouter : la France "a déjà prouvé sa capacité à surmonter les épreuves par un sursaut collectif. Il en sera de même avec la crise que nous traversons. (…) La France en sortira plus robuste et plus juste".

Des promesses à tenirLe président Hollande entend bien profiter de ce déplacement en Côte-d’Or pour insister sur sa volonté d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année.  Un objectif qui s’annonce toutefois ardu à réaliser compte tenu de la faible, voire nulle, prévision de croissance pour 2013. Reprenant l’une des ses promesses de campagne, le chef de l’Etat a par ailleurs réaffirmé au quotidien dijonnais que la santé "est un droit fondamental" et que "contre les déserts médicaux, des mesures fortes ont été prises".

Publicité

"Les praticiens sont incités par une aide financière mensuelle à s’installer sur les territoires les plus fragiles. Et la création de maisons de santé est encouragée pour permettre aux professionnels de travailler en équipe, dans des locaux partagés. Enfin, l’hôpital public, en liaison avec les médecins de ville, doit assurer l’accueil en urgence dans un délai qui ne peut pas excéder 30 minutes", a-t-il détaillé.

Un président "normal"Soucieux de rassurer les Français à propos de la rigueur budgétaire et des cinq milliard d’euros d’économies supplémentaires prévues pour 2014, François Hollande devrait également se rendre dans les petites communes rurales en train et dormir à la préfecture. L’objectif étant non seulement de faire comprendre à leurs habitants et à leurs élus l’intérêt de telles mesures, mais aussi de donner l’image du président "normal" qu’il avait mise en avant pendant sa campagne. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité