Dans le livre "Les politiques aussi ont une mère", les journalistes Bernard Pascuito et Olivier Biscaye reviennent sur la mort tragique d'un frère du candidat à la présidentielle.

Sous son caractère taciturne et son aspect froid, François Fillon cache un drame d'enfance : la mort d'Arnaud Fillon, l'un de ses frères. Dans le livre Les politiques aussi ont une mère, paru mercredi, les journalistes Bernard Pascuito et Olivier Biscaye reviennent sur cet incident tragique.

A lire aussi Vie de famille, carrière de son mari... Cinq déclarations de Penelope Fillon

Nous sommes en avril 1981, et Arnaud, "le troisième des enfants de Michel et Anne Fillon", décrit comme "un jeune homme attachant, un petit dernier pas toujours très sage", séjourne chez son grand frère, François Fillon. Au milieu du weekend de Pâques, Arnaud Fillon veut rejoindre des amis et "emprunte une voiture alors qu'il n'a pas le permis de conduire". Le frère de François Fillon perd alors le contrôle de son véhicule et meurt dans un accident ; le passager, lui, s'en sortira après avoir été plongé dans un coma.

Publicité

Un de ses fils s'appelle Arnaud

Le soir même du drame, François Fillon a prévu de dîner avec sa femme Penelope à quelques kilomètres du lieu tragique de l'accident. "Lorsqu'il arrive sur place avec Penelope, ses hôtes, déjà prévenus, n'osent pas lui annoncer entièrement la terrible nouvelle, écrivent les journalistes. Ils le pressent de vite aller trouver ses parents. Il a compris."

"François enfermera pour toujours son chagrin", peut-on lire dans Les politiques aussi ont une mère. Jusqu'à l'année 2001, où le couple Fillon accueille tardivement leur dernier enfant. François Fillon décide de l'appeler Arnaud, en mémoire de son frère disparu vingt ans plus tôt.

Vidéo sur le même thème : François Fillon, le rambo de la présidentielle