François Fillon s'est réjoui de la démission de Jean-François Copé à la tête de l’UMP, selon le Canard Enchaîné. L’ex-Premier ministre se préparerait déjà à affronter Nicolas Sarkozy pour la Présidentielle de 2017.

"Enfin j’ai eu Copé". Le Canard Enchaîné de ce mercredi relève d’autres expressions qu’aurait tenues François Fillon lors de l’annonce de la démission de Jean-François Copé à la tête de l’UMP. "J’ai réussi à montrer quel était le vrai visage de ce salopard et de son entourage", aurait déclaré l’ancien Premier ministre. "Ce qui s’est passé prouve que j’avais raison de dire que le clan Copé est une mafia. La preuve : c’est le lieutenant Lavrilleux qui se sacrifie à la place du chef".

> Lire aussi : François Fillon accable la présidence de Jean-François Copé

François Fillon, qui n’a jamais digéré que Jean-François Copé lui vole l’élection interne de l’automne 2012, tient à présent sa revanche et n’a pas manqué de dresser le bilan médiocre du président démissionnaire lors de l’assemblée générale de son association Force Républicaine ce mardi 3 juin, dénonçant les "turpitudes" et autres "coups tordus" qui ont marqué la présidence du maire de Meaux.

"Un affrontement sanglant" avec Sarkozy

Le député de Paris n’a pas encore annoncé sa décision de se présenter ou non à l’élection du mois d’octobre. Mais selon le journal satirique, il ne cacherait pas ses prétentions pour la présidentielles de 2017 et se préparerait déjà à faire obstacle à la candidature de Nicolas Sarkozy : "Avec Sarko, ça va être un affrontement sanglant et je ferai tout pour l'empêcher de prendre le parti. Car, s'il le prend, il réunira dans la seconde un congrès statutaire pour supprimer les primaires et imposer sa candidature en 2017", explique François Fillon. L'ancien Premier ministre souhaite donc bloquer Nicolas Sarkozy en faisant valider par le parti le fait d'interdire les primaires à son futur président. 

Publicité
 Mais en cas de candidature, l'élection de François Fillon à la présidence de l'UMP s’avère difficile. Selon un sondage Ifop pour Valeurs Actuelles publié mardi, Nicolas Sarkozy est le favori des sympathisants UMP pour présider le parti à l’issue du congrès prévu en octobre prochain avec 28% des votes contre seulement 11% pour François Fillon.

Voir vidéo sur le même thème : Quand Fillon met un vent à Copé

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité