L’ancien Premier ministre a expliqué, dans le magazine Gala, qu’enfant il n’était pas aussi sage que son image actuelle peut le laisser penser.

Vous vous imaginiez un François Fillon enfant tout gentil, discipliné et pas turbulent pour un sou ? Que nenni.

Si le député de Paris a aujourd’hui l’image d’un homme austère, laborieux et pusillanime, il n’en était rien au moment de sa jeunesse où il était un vrai polisson à en croire ses déclarations mardi dans le magazine Gala.

A lire aussi - François Fillon a écrit un livre portant sur ses relations avec Nicolas Sarkozy

"Il m’est arrivé de lancer une ampoule lacrymogène…"

François Fillon explique ainsi avoir été "un élève assez dissipé au collège notamment", où il s’ennuyait en classe et avait "l’esprit de bravade". "Il m’est arrivé de lancer une ampoule lacrymogène pendant une heure d’étude surveillée.", confie celui qui avait dans sa chambre un poster des Rolling stones à côté… d’une photo du général de Gaulle.

Un enfant "insolent" dont la mère couvrait les frasques

Ce fervent gaulliste explique même avoir participé à Mai 68 à sa façon : "Nous étions à la campagne et les bruits de la ville nous parve­naient de manière très diffuse. Nous avons donc fait le mur un soir, avec toute ma classe pour aller voir ce qui se passait de plus près."

Publicité
L’élu avoue avoir été un garçon "insolent". "Nous avions des discussions animées à table.", se souvient-il avant de parler de sa mère qui couvrait ses frasques : "Elle comprenait mon côté rebelle et prenait généralement mon parti contre mon père."

Vidéo sur le même thème : Fillon: "Faire rêver est une idée folle"