Ex-vice-président du Front National, Florian Philippot est député européen et président de l'association "Les Patriotes". Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur lui. 

1/ Une famille de profs

Florian Philippot est né en 1961 dans une famille de profs. Son père était en effet directeur d’école primaire tandis que sa mère était institutrice à Bondues, dans la banlieue de Lille. Le père de l'ex-vice-président du Front national est lui aussi impliqué auprès du parti présidé par Marine Le Pen. En octobre 2015, il a été nommé directeur du collectif "Racine" en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. A ce titre, Daniel Philippot rassemble ainsi des "enseignants patriotes" pour ensuite conseiller au mieux la leader frontiste sur les questions d’éducation.

2/ Son homosexualité révélée en 2014

En décembre 2014, Closer faisait sa Une sur la prétendue liaison entre Florian Philippot et un journaliste de télévision. Le visage floutté, l’homme était présenté comme le trentenaire qui partageait la vie du secrétaire général du Front National. Quelques jours plus tard, l'ancien numéro 2 du FN dénonçait une atteinte à sa vie privée, tout en confirmant son homosexualité.

3/ Sa rencontre avec Brigitte Bardot

Pendant l'été 2015, Florian Philippot a profité d’un séjour dans le sud de la France pour aller rencontrer Brigitte Bardot chez elle, dans sa villa tropézienne. "Très belle journée à la Madrague. Merci Brigitte pour votre amour inconditionnel des animaux et de la France !". Voici le message que Florian Philippot a ensuite posté sur son compte twitter, accompagné de deux photos le montrant en train d’enlacer celle que l’on surnomme BB.

"J’apprécie son calme, sa façon de développer son argumentaire et son bon sens politique quoi que puissent en dire ses adversaires", avait affirmé l’ancienne actrice dans les colonnes de Var Matin.

4/ Il n’a pas toujours soutenu l’extrême droite

"Opposé aux privatisations de l'ère Balladur dès les années 1990, il s'affirme rapidement gaulliste-souverainiste et montre son attachement à l'Etat. Dans ses années HEC, il se rapproche de mouvements chevènementistes et fait partie des étudiants soutiendront l'ancien ministre de l'Intérieur en 2002 sous le slogan 'HEC avec le Che'", écrit L’Internaute au sujet de Florian Philippot. "En 2005, il ira jusqu'à participer à un meeting de gauche contre le traité européen, animé entre autres par Jean-Luc Mélenchon (encore au PS à l'époque). Il sera aussi, dit-on, blogueur sous pseudonyme pour l'hebdomadaire Marianne par la suite";  rapporte encore le site qui précise que le frontiste n’a rencontré Marine Le Pen qu’en 2009.

5/ Il sort de l’ENA

Publicité
Après avoir fait une classe préparatoire, Florian Philippot a intégré HEC en 2001. Quatre ans plus tard, il en sortait diplômé. L'ex-numéro 2 du FN a ensuite intégré l’ENA. Sa fiche Wikipédia mentionne que son examinateur lors du concours d’entrée était un dénommé Eric Zemmour. En 2007, Florian Philippot était diplômé de l'ENA, issu de la promotion Wlly Brandt.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :