L’actuelle ministre des Armées, Florence Parly, apparaît comme la ministre qui a touché le plus d'argent en 2016 et 2017, avant sa nomination au gouvernement. On vous explique tout.

Avant de faire son entrée au gouvernement en tant que ministre des Armées, Florence Parly était directrice générale de la SNCF Voyageurs. Sa rémunération à ce poste, était de 52 569 euros net mensuels, soit 315 418 euros net, au total, pour les six premiers mois de l’année 2017, selon la déclaration d’intérêt publiée par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), au mois d’août. En 2016, l’ex-directrice de l’entreprise ferroviaire ne gagnait pas moins de 365 961 euros net.

Un salaire plus que confortable qui représentre 35 fois le Smic, et qui s’accompagne de revenus complémentaires pour une somme totale de 97 839 euros net sur les six premiers mois de cette année. Florence Parly a touché au total 413 257 euros en 2017 et apparaît comme la ministre qui a touché le plus d'argent en 2016 et 2017, indique Marianne.

Une faille dans le formulaire de l’HATVP qui a favorisé Florence Parly

Cependant, Florence Parly n’a pas indiqué les rémunérations touchées au cours des cinq dernières années, dans le domaine du privé, souligne Libération. Et pour cause, son cabinet a assuré au quotidien qu’il y avait une faille dans le formulaire de l’HATVP. En effet, un changement discret a eu lieu dans le formulaire qui demande que soient précisées "Les activités professionnelles donnant lieu à rémunération ou gratification exercées à la date de l’élection ou de la nomination ou au cours des cinq années précédant la déclaration", explique le quotidien.

Publicité
En d'autres termes, cette modification permet de déclarer sa rémunération à la date de la nomination ou au cours des cinq dernières années, et donc, a permis à Florence Parly de ne déclarer que son salaire à la date du décret du 21 juin 2017, présentant le gouvernement. Son conseiller en communication a expliqué à Libération : "Florence Parly a conclu de cette formulation que, ayant une activité à la date de la nomination, elle devait déclarer les revenus perçus au titre de cette activité"

En vidéo sur le même thème : Florence Parly sur l'opération Sentinelle: "Nous voulons faire mieux pour être plus efficace"

mots-clés : Florence parly, Salaire, Sncf
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité