Des députés socialistes veulent auditionner des responsables du Front national concernant le financement du parti. Marine Le Pen s’est dire ravie de cette "tribune".

Selon une information d’Europe 1, le groupe PS à l’Assemblée nationale va mettre en place, en octobre prochain, une commission d’enquête visant les finances du Front national. "On va passer au laser les finances et le fonctionnement du FN", a déclaré un député à la radio qui présente l’opération comme "une entreprise de déstabilisation du partie de Marine Le Pen."

En question : l’emprunt de 9 millions d’euros contractés par le FN auprès d’une banque tchéco-russe. "On laisse passer le psychodrame familial et on assène un second coup, plus fort", déclare-t-on du côté socialiste.

Marine Le Pen : "Croyez-moi, je les attends avec impatience"

Comme il est impossible de se soustraire à une enquête parlementaire, Marine Le Pen et les cadres du Front national devront se rendre à l’Assemblée pour répondre aux questions lors de séances publiques filmées. L’interrogatoire peut durer jusqu’à six mois, autrement dit, venir s’intercaler pendant les élections régionales de décembre prochain.

Publicité
De son côté, Marine Le Pen s’est voulue rassurante, se réjouissant même de cette manœuvre des socialistes : "Je vais profiter de ces heures et de ces heures d'auditions en direct pour leur dire ce que je pense d'eux et de leurs méthodes. Cela va donner au FN une tribune, à laquelle probablement le PS n'a pas pensé. Croyez-moi, je les attends avec impatience."

Vidéo sur le même thème :  Emprunt russe : altercation entre Jacques Maillot et Marion Maréchal Le Pen 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité