Selon le quotidien Le Monde, Nicolas Sarkozy, figure majeure et emblématique de l’UMP aurait tenu des propos particulièrement durs à l’égard de son ancien Premier ministre, François Fillon. Paroles vraisemblablement motivées par leur rivalité en vue de la présidentielle de 2017.

Après les rumeurs selon lesquelles l’ancien président ferait son grand retour en politique, Nicolas Sarkozy ne se cache désormais plus, du moins en privé. Selon une enquête du Monde publiée samedi 22 juin, Nicolas Sarkozy orchestrerait son retour sur la scène politique et dénonce de ce fait "le double langage de François Fillon" dont il encaisse mal l’offensive. "C’est le pire des traîtres, il n’est pas capable de me dire en face ce qu’il dit dans les médias" aurait-il affirmé à un de ses proches conseillers.

La rupture est affirmée et la rivalité palpable dans l’optique de la présidentielle 2017. Après avoir soutenu en février dernier être au "même niveau" que l’ancien président, François Fillon se déclare candidat à la présidentielle 2017 "quoi qu’il arrive".

Nicolas Sarkozy joue encore la carte du rassemblementNicolas Sarkozy est en campagne et c’est officiel selon un de ses proches. Pour ce faire, Il se rapprocherait des personnalités de droite et notamment des fillonistes comme François Barouin, Christian Estrosi, Valérie Pécresse ou encore Eric Ciotti. L’ancien chef de l’état cherche des soutiens. Sa stratégie ? "Dépouiller un à un les soutiens de Fillon comme il l’avait déjà fait avec Villepin", explique l’un de ses anciens conseillers au Monde.

Publicité
L’ancien président aurait également reconstitué une équipe d’anciens collaborateurs de l’Elysée pour définir une stratégie de campagne. Son entourage évoque sa mise en examen dans l’affaire Bettencourt et ses récents démêlés avec la justice comme des éléments l’encourageant à revenir en politique.

Crédit photo © AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :