Le maire de Béziers a une nouvelle idée pour nettoyer sa ville : ficher l'ADN des chiens pour retrouver ceux qui auraient fait leurs besoins dans les rues.  

C'est une proposition pour le moins surprenante. Le maire de Béziers, Robert Ménard, proche du FN, vient de lancer une nouvelle idée pour tenter d'améliorer sa ville et la vie de ses administrés : le fichage de l'ADN des chiens pour lutter contre les crottes dans les rues et ainsi verbaliser leurs maitres qui ne les ramasseraient pas. 

"D'autres villes en Europe le font et obtiennent des résultats intéressants. C'est notamment le cas en Espagne, en Italie où certaines villes ont enregistré une baisse de 80% des crottes de chien", a expliqué Robert Ménard, interrogé par Le Figaro

38 euros d'amende pour les chiens non fichés 

L'objectif est de pouvoir sanctionner les propriétaires de chien lorsqu'ils ne sont pas pris en flagrant délit. Pour cela, ils devront se rendre avec leur chien chez un vétérinaire entre juin et octobre pour un réaliser un prélèvement d'ADN. Ceux qui ne le feraient pas s'exposeront à une amende de 38 euros. 

Publicité
Des mesures saugrenues ont déjà été proposées par le passé et mises en place par l'élu, comme par exemple l'interdiction d'étendre son linge sur les balcons et fenêtres ou encore la lutte contre les crachats dans les rues. 

En vidéo sur le même thème : Les statistiques ethniques, un rempart contre les discriminations ?