La garde des Sceaux a réagi ce mardi sur Twitter à la décision de la justice américaine de ne pas poursuivre le policier de Ferguson qui a tué Michael Brown.

Alors que la ville du Missouri s’embrase suite à la décision du procureur de ne pas poursuivre le policier qui a tué Michael Brown, la garde des Sceaux y est allée de son petit commentaire sur Twitter. Christiane Taubira a ainsi publié plusieurs messages pour dénoncer la situation vécue outre-Atlantique.

Si le premier tweet de la ministre de la justice protestant contre "le profilage racial", l’"exclusion sociale" et la ségrégation territoriale ayant cours aux États-Unis est écrit en Français, cette dernière a tenu à donner une dimension internationale à ses commentaires suivants en les rédigeant en anglais.

"Qui croit encore que les races existent, qu'elles ont jamais existé ? Qui te remplacera dans le ciel de nos pousses prometteuses ? Personne !"

 "Quel âge avait Mickael Brown ? 18. Trayvon Martin ? 17. Tamir Rice ? 12. Quel âge aura le prochain ? 12 mois ? “Tuez-les avant qu'ils ne grandissent” Bob Marley"

Dans son dernier post, Christiane Taubira a cité les paroles de la chanson Bob Marley "I shot The Sheriff". "Tuez-les avant qu’ils ne grandissent" peut-on ainsi lire sur son profil pour dénoncer la violence policière qui s’est encore abattue cette semaine sur un adolescent de 12 ans muni d’une arme factice.

Lire aussi : L’étrange tweet de Taubira sur les enfants de Gaza

Or, cette salve de tweets remettant en cause une décision de justice américaine, et de surcroît formulée par la représente de la justice française, n’a pas manqué de faire réagir. Même si la garde des Sceaux a déclaré sur France Info qu’elle ne portait "aucun jugement de valeur sur les institutions des Etats-Unis", certains de ses opposants sont montés au créneau pour dénoncer ses propos.

Invité sur I>Télé, Christian Estrosi ne s’est pas privé de s’en prendre de façon virulente à la sortie de Christiane Taubira. "Alors qu'elle ne sait même pas ce qui s'est passé cette nuit aux Etats-Unis et qu'elle n'a aucune information, se permet de porter un jugement sur la justice américaine. Mais dans quel monde est-on ?" s’est indigné le maire de Nice qui a ajouté éprouver de la "honte pour (son) pays d’avoir une garde des Sceaux comme Christiane Taubira".

Publicité
L’ancien ministre UMP en a également profité pour plaider pour son départ de la place Vendôme. En effet, ce dernier a déclaré : "le président Obama serait totalement dans son rôle en demandant au président Hollande de prendre des mesures contre madame Taubira".

Une façon comme une autre de réclamer (encore) sa démission.

Vidéo sur le même thème : émeutes à Ferguson 

En imagesEn images : les violences à Ferguson après l'abandon des poursuites contre le policier

Un important dispositif de sécurité

Alors que Barack Obama a appelé à manifester "dans le calme", de violentes échauffourées ont éclatées après la décision du grand jury. Le Missouri a décrété l'état d'urgence.

De nombreux incendies

Visiblement la situation dégénère, la manifestation est toujours en cours ce mardi matin (heure française) et de nombreux incendies sont à déplorer.

Gaz lacrymogènes

Pour disperser la foule, les policiers ont eu recours à des tirs de gaz lacrymogènes. Des coups de feu auraient par ailleurs été entendus.

Les protestations vues de Twitter

De nombreux internautes qui participent aux manifestations partagent des photos. Ici, @Yamiche immortalise un incendie.

Plusieurs bâtiments en proie aux flammes

La journaliste de CNN Sarah Sidner a tweeté la photo de ce bâtiment en feu. Devant les caméras de CNN, celle-ci a reçu un pavé sur la tête en plein direct...

Des manifestants à genoux devant les policiers

Ces manifestants sont mains en l'air et agenouillés dans les flammes.

Plusieurs voitures incendiées

Les véhicules ne sont pas en reste. Ce cliché saisissant a été diffusé par l'AFP.

Autres diaporamas

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité