En difficulté dans sa famille politique, Nicolas Sarkozy a reçu le soutien de plusieur ténors du parti d'opposition.

La semaine dernière fut particulièrement éprouvante pour Nicolas Sarkozy. Entre l’affront d’Alain Juppé concernant la législative partielle dans le Doubs et son voyage à Abu Dhabi, c’est l’image d’un chef de parti en difficulté qui a été décrite dans la presse. Ainsi, il est question aujourd’hui pour certains cadres de l’UMP de défendre la délicate position de Nicolas Sarkozy.

Présider un parti : "un métier de chien"

Ce mercredi 11 février, Gérard Longuet était invité sur le plateau de LCI. Plutôt que de revenir sur les divisions qui se sont exprimées la semaine passée, l’ex-ministre de la Défense a expliqué le "chemin de croix" que représente la fonction de chef de parti. En effet, ce dernier a détaillé les difficultés auxquelles le président d’une formation politique devait faire face.

Lire aussi : Conférence à Abu Dhabi : Sarkozy pique une colère

"Vous êtes obligés de vous battre avec des gens qui inventent tous les matins quelque chose pour exister eux-mêmes et en général en crachant dans la soupe que l’on devrait manger en commun" a-t-il expliqué en ajoutant que présider un parti, "c’est un métier de chien".

"Les Responsables de l’UMP sont plus honnêtes que ceux qui les précédaient"

Si Gérard Longuet a volé, à sa façon, au secours de Nicolas Sarkozy en insistant sur la difficulté de gérer une famille politique, François Fillon et lui aussi venu apporter son soutien au chef de l’UMP. Au micro d’Europe 1, l’ex-Premier ministre a estimé que le président du parti "fait son travail" et que "l’atmosphère [y est] beaucoup plus détendue" ce qui est selon lui "un immense progrès".

Publicité
En outre, le député de Paris a assuré que "les hommes qui sont responsables de l’UMP sont plus responsables et plus honnêtes que ceux qui les précédaient". Si cette remarque est à lire à l’aune de la rancune féroce qu’il entretient à l’égard de Jean-François Copé, François Fillon a tout de même confié que "ça fonctionne mieux" avec Nicolas Sarkozy. Ce qui est assez rare pour être souligné.

Vidéo sur le même thème - Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi : la perfidie de Bernard Debré