Le Front National arrive en tête des intentions de vote des Français pour les élections européennes du 25 mai, selon une récente enquête Harris Interactive pour LCP et Le Parisien. Une tendance qui se confirme sondage après sondage malgré la mauvaise opinion de Marine Le Pen qu’ont 68% des Français.

La mauvaise image de Marine Le Pen qu’a une majorité de Français (68%) ne réussit pas à détrôner le Front National. Le parti d’extrême droite arrive en effet, une fois encore, en tête des intentions de vote pour les élections européennes du 25 mai. Selon un sondage Harris-Interactive pour LCP et Le Parisien. Avec 22% des intentions de vote en sa faveur, le FN arrive premier, devançant de peu l’UMP qui récolte 21% de voix et le Parti socialiste qui totalise 17%. Et ce n’est pas le premier sondage qui donne le parti frontiste favori de ces élections. En effet, une précédente enquête réalisée par Ifop pour Paris Match le 23 avril dernier donnait déjà une légère avance du FN sur l’UMP avec 23% contre 22% et 18,5% pour la majorité.  Un classement rejoint deux jours plus tard par l’enquête CSA pour Nice Matin et BFM TV selon laquelle le parti de Marine Le Pen totaliserait 24% des voix, le parti de Jean-François Copé 22% et celui d’Harlem Désir 20%.

7 Français sur 10 ont pourtant une mauvaise opinion de Marine Le PenDes intentions de vote quelque peu surprenantes au vue de la perception qu’ont les Français de Marine Le Pen. Un sondage BVA pour Le Parisien de samedi dernier indique en effet que 68% des sondés ont une mauvaise opinion d’elle et que 78% ne lui feraient pas confiance si elle venait à gouverner le pays. Dans le détail, une large majorité des personnes interrogées trouvent la présidente du FN plutôt "agressive" (71 %), "démagogique" (67 %) et "raciste" (60 %). Une minorité la qualifie toutefois de "visionnaire" (27 %), "sympathique" (31 %), "honnête" (35 %) et "ayant la stature d'une femme d'Etat" (37 %).

Publicité
Après avoir été exclu du peloton de tête lors des dernières élections européennes de 2009, le Front National semble ainsi en passe de prendre sa revanche. Il y a cinq ans, il avait  récolté 6,5% des suffrages, tandis que l’UMP était arrivé en pole position avec 27,8% des voix et que le PS avait totalisé 16,4%. Interrogée début avril à ce sujet dans Le Grand Rendez-Vous, Marine Le Pen avait déclaré que si son parti venait à remporter les élections européennes, François Hollande n'aurait d'autre choix que de dissoudre l'Assemblée nationale.

Vidéo sur le même thème - Marine Le Pen : "Mon objectif est d'arriver en tête aux élections européennes"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité