Au lendemain des élections européennes remportées par le Front National, Marine Le Pen est désormais à la tête d’un moyen de contestation politique de grande ampleur. La présidente du FN a ainsi prescrit à François Hollande la dissolution de l'Assemblée Nationale. La fille de Jean-Marie Le Pen souhaite également renégocier les traités européens et les accords de Schengen et amorcer une sortie de l'Euro pour la France. Plus de détails.

©AFP

Avec 25% des suffrages aux élections européennes, quatorze villes aux élections municipales et deux députés à l’Assemblée Nationale, le Front National est plus fort que jamais. Marine Le Pen a même d’ores et déjà déclaré que le FN était le "premier parti de France". Si l’abstention remet en perspective cette victoire, la présidente du FN vise néanmoins un score important pour 2017. Planet.fr fait le point sur le programme politique du Front National. 

• Lire aussi : Européennes 2014 : les 5 choses à retenir de ces élections

Marine Le Pen invoque la dissolution de l'Assemblée Nationale

Forte de l’acquisition de quatorze mairies par son parti en mars, Marine Le Pen avait demandé à François Hollande de dissoudre l’Assemblée National en avril, tout en prédisant une vague Bleu Marine pour les élections européennes. Une demande qui a été réitérée dimanche soir par la présidente du Front National. Alors que Marine Le Pen souhaite absolument poursuivre son expansion en France, une dissolution de l'Assemblée serait ainsi le meilleur des moyens. "Que peut faire d'autre le président de la République face à un désaveu aussi lourd que celui qui vient d'être exprimé par les Français, que peut-il faire à part en revenir précisément au peuple?", a ainsi avancé Marine Le Pen dimanche soir en réaction aux résultats. C'est ainsi sans détour que la présidente du parti a à nouveau demandé à François Hollande de dissoudre les rangs du Palais Bourbon : "le président de la République doit prendre les dispositions qui s'imposent pour que l'Assemblée deviennent nationale, représentative du peuple et à même de mener la politique d'indépendance que le peuple à choisi ce soir".

Le FN compte réformer Bruxelles

 Avec 25 eurodéputés et une coalition d'extrême-droite importante à Strasbourg, Marine Le Pen compte également réformer l'Union Européenne en redonnant plus de pouvoir aux Etats. Le programme du FN est clair : recentrer la politique de l’Europe et permettre une meilleure protection des Français. l'avocate de profession souhaite ainsi renégocier les traités européens afin de réaffirmer la souveraineté des Etats. Le parti veut tout simplement que la France ne participe plus au financement de l’Union Européenne. La sortie de l’Euro est également une volonté de la présidente du FN, tout comme la rupture des accords de Schengen qui autorisent la libre circulation des biens et des personnes au sein des états signataires. Objectif : mettre un terme à l’immigration interne à l’Union en provenance des pays de l’Est. Enfin, le parti souhaite également bannir toute évolution fédéraliste de l’Europe à l’instar de l’UDI, de l’UMP et du PS.

Publicité
Les résultats définitifs du scrutin permettront de prendre la mesure de cette percée frontiste. Si Marine Le Pen semble vindicative et tournée vers la prochaine échéance électorale, la division de l’UMP et l’impopularité du parti présidentiel devraient probablement faire le jeu du FN à la prochaine élection présidentielle. Un nouveau 21 mai 2002 se profile-t-il pour 2017 ?

A voir sur ce thème : Marine Le Pen demande à Hollande de dissoudre l'Assemblée Nationale après la victoire du FN aux élections européennes

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité