Alors que la compétition de football doit commencer vendredi, les membres du gouvernement ont été priés de ne pas être vus dans les tribunes. Mais certains ne l'entendent pas de cette oreille.

L’Euro de football, c’est déjà maintenant ! Pendant un mois, toute la France va vibrer au rythme du ballon rond et de l’Equipe de France. Toute ? Non, certaines personnes en ont été privées. Et pas par n’importe qui, par le président de la République en personne.

Selon RTL, le chef de l’Etat a gentiment demandé à ses ministres d’oublier la compétition sportive en ces temps de contestations sociales. "Votre place n’est pas au stade mais dans vos ministères, au travail", a-t-il martelé à ses ministres.

Une mise en garde qui n'a semble-t-il pas freiné certains membres du gouvernement qui ont manifesté leur envie d’assister à des matchs de l’Euro 2016, recherchant çà et là des places.

A lire aussi Euro 2016 : une application "alerte attentat" lancée par le gouvernement

Le ministre des Sports très courtisé

Publicité
"Ils ont fait chauffer le portable du ministre des Sports, Patrick Kanner. C'est lui qui détient le Graal : quelques dizaines de billets en tribune présidentielle pour chaque match", explique RTL qui donne la liste des plus demandeurs : Jean-Yves Le Drian, Stéphane Le Foll ainsi qu’Emmanuel Macron, grand supporter de l'Olympique de Marseille.

A droite, c’est la pêche aussi pour obtenir les précieux sésames. Même pour Nicolas Sarkozy qui n’a pas été invité par François Hollande pour les matchs de l’Equipe de France.

Vidéo sur le même thème : Euro 2016: les coulisses de la fabrication des drapeaux 

Publicité