Prolongé une première fois après les attentats de novembre, l’état d’urgence qui doit normalement prendre fin le 26 février prochain pourrait l’être une nouvelle fois.  Le président Hollande jugerait même cette option "tout à fait probable".

Et si l’état d’urgence était une nouvelle fois prolongé ? A un mois de la date à laquelle il doit normalement prendre fin, cette option semble de plus en plus crédible. En effet, alors que la durée de cette mesure décrétée au lendemain des attentats de janvier doit se terminer le 26 février prochain, le président de la République envisagerait d’ores et déjà de la prolonger. Mercredi, au cours d’un entretien avec les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, Gérard Larcher et Claude Bartolone, le chef de l’Etat aurait estimé que cela était "tout à fait probable". "Il nous a annoncé qu’il aurait l’occasion de communiquer très vite pour permettre au Conseil d’Etat et au Parlement de se prononcer sur ce texte", a ensuite rapporté à la presse l’ancien ministre de la Ville sous Jacques Chirac.

A lire aussi – Attentats du 13 novembre : comment Hollande, Valls et Cazeneuve ont vécu cette terrible nuit

Publicité
Une mesure qui fait débatDécrété au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis, l’état d’urgence permet de renforcer les pouvoirs de la police en autorisant, entre autres, les perquisitions administratives de jour et de nuit, l’assignation à résidence ou encore l’interdiction de rassemblements. Mais si le président François Hollande serait favorable à une nouvelle prolongation, ce projet fait débat. C’est "un acte délicat à prendre", a en effet estimé mercredi le président PS de la Commission des lois de l’Assemblée, Jean-Jacques Urvoas. La Ligue des droits de l’Homme a même saisi le Conseil d’état pour tenter d’y mettre fin, tandis que cinq rapporteurs de l’ONU chargés des droits de l’Homme ont recommandé à la France de ne pas prolonger l’état d’urgence. Selon ces derniers, une telle mesure impose "des restrictions excessives et disproportionnées sur les libertés fondamentales".

En vidéo - L’état d’urgence, c’est quoi ?

Publicité