Patrick Buisson, accusé par Le Point d'avoir enregistré certaines de ses conversations avec l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, a indiqué mercredi dans un communiqué qu'il allait porter plainte contre l'hebdomadaire.

© AFP

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, l'aurait enregistré en toute discrétion durant la campagne présidentielle de 2012, a assuré mercredi Le Point. Plus tard dans la journée, l'intéressé a indiqué qu'il allait porter plainte contre l'hebdomadaire.

Selon le site Internet du magazine, le conseiller de l'ancien président de la République enregistrait leurs réunions à l'Elysée avec un dictaphone caché dans sa veste. Version que Patrick Buisson a catégoriquement réfutée quelques heures après la publication de l'article dans un communiqué. De plus, il a ordonné à son avocat de porter plainte contre l'hebdomadaire : "J'ai demandé (mercredi) à Me Gilles-William Goldnadel, de porter plainte contre Le Point à l'encontre d'un article ignominieux".

"C'est une tentative classique de diversion"

D'après l'avocat de l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy,  qui a été interrogé par BFMtv, ces accusations sont un "mensonge total, fait pour nuire à mon client et à l'homme qu'il conseillait". De plus, le magistrat a évoqué "une coïncidence troublante" avec le fait qu'il y a quinze jours, Patrick Buisson ait obtenu un arrêt de la cour d'appel qui a déclaré recevable sa plainte contre Christiane Taubira dans l'affaire Anticor. "C'est une tentative classique de diversion", a-t-il dénoncé (voir vidéo ci-dessous).

Publicité
Dans le cadre de l'affaire des sondages de l'Elysée, le domicile et le bureau de Patrick Buisson ont été perquisitionnés. D'après un source proche du dossier, les bandes n'auraient pas été trouvées. Cependant un témoin aurait indiqué au juge en charge de l'enquête l'existence de ces enregistrements.

Vidéo : l'avocat de Patrick Buisson intérrogé par BFMtv

Publicité