Alain Juppé a du mal à digérer sa défaite face à François Fillon. De retour à Bordeaux où il panse ses blessures, celui qui se rêvait président en 2017 serait victime d’une "déprime". Découvrez les confidences de ses proches. 

En deux semaines seulement, son château de cartes s’est écroulé. Pendant des mois, Alain Juppé a été donné favori dans les sondages et puis, tout d’un coup, sans crier gare, celui qui était jusqu’alors surnommé le "troisième homme" a pris l’avantage au premier tour, avant de remporter haut la main le second tour de la primaire de droite et du centre. Un revirement de situation qui a surpris beaucoup de gens, à commencer par le maire de Bordeaux lui-même.

"Un coups de blues"

Depuis, celui qui se rêvait à l’Elysée en 2017 panse ses blessures dans son fief. Après avoir prononcé un discours aux allures de testament politique, le maire de Bordeaux a décidé de se consacrer uniquement à sa commune. Fini donc les rêves présidentiels. Une situation difficile à vivre pour Alain Juppé. Il est actuellement pris d’un véritable "coup de blues", a confié l’un de ses proches à Paris Match. Il s’est "pris un revers" avec cet "incroyable retournement de situation" face à un candidat longtemps resté "en-dessous des radars", a de son côté insisté l’un de ses plus fidèles soutiens, Benoist Apparu.

A lire aussi Alain Juppé : et maintenant, que va-t-il faire ?

Publicité
Mais alors que François Fillon est désormais en campagne pour 2017 et que son clan se resserre autour de lui, ses proches ne doutent pas qu’Alain Juppé saura faire fi de sa défaite pour lui prêter main forte. "Alain a son caractère. Il est raide, orgueilleux, mais c’est un homme d’Etat. L’intérêt de son pays passera avant toute considération personnelle ou blessure d’ego », ont-ils expliqué au magazine. Reste cependant à savoir quand il sera en état de le faire.

En vidéo - Alain Juppé ému après sa défaite

Publicité