Créé cette année par Thomas Guénolé, le prix du menteur en politique entend, avec une pointe d'humour, inciter la classe politique à moins mentir. Voici quelques nominés. 

Marine Le Pen et ses inventions

© AFP

Voici une liste non exhaustive des nominés pour le prix du menteur en politique. Créé le 19 janvier 2015 par le politologue Thomas Guénolé, le prix a vocation à inciter les politiques à moins mentir ainsi qu'à sensibiliser le journalisme politique. Basée sur du fact-checking (la vérification de faits), la distinction promeut le contrôle de ce que disent les politiques. Ici, la présidente du FN est nominée car elle jongle entre exagérations et approximations. Un mensonge dénombrant 40% de chômage chez les étrangers contre 24,8 % en réalité, selon l'INSEE. Un autre concernant les 4000 français partis faire le djihad, contre 1300 selon le ministère de l'Intérieur.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité