Certains ministres résistent à l’épreuve du temps et parviennent à conserver leur poste malgré les remaniements, tandis que d’autres, au contraire, effectuent un passage éclair au gouvernement. Retour en images sur les dix ministres les plus éphémères de la Ve République. 

Thomas Thévenoud – 9 jours

 

Dans Le contre-manuel de la politique – l’art et la manière de flinguer sa carrière en 200 histoire vraies (éd. Tana), Matthieu Verrier revient sur les échecs et dérapages cocasses de nos politiques. « Une déclaration malheureuse, une phobie administrative ou une défaite électorale et un ministre peut prendre la porte par laquelle il venait d’entrer au gouvernement », écrit l’auteur qui a réalisé le top 10 des ministres les plus éphémères de la Ve République.

 

Thomas Thévenoud, l’ancien secrétaire d’Etat au Commerce extérieur qui est resté neuf jours au gouvernement (2014), arrive ainsi en tête.

Publicité