Déjouant tous les sondages, François Fillon est arrivé largement en tête du premier tour de la primaire de la droite. Alain Juppé est arrivé second et Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite.

Ce direct est maintenant terminé. Pour rappel : François FIllon a largement remporté le premier tour de la primaire avec plus de 44 %. Alain Juppé arrive deuxième avec un peu plus de 28 %.

23h37 : Jean-Frédéric Poisson, arrivé sixième avec 1,5% des voix, a affirmé qu'il "solliciterai demain les deux finalistes de la primaire sur des sujets essentiels: la famille, l'éducation, l'Europe".

"Les Français ont préféré choisir des hommes d'expérience en ces temps troublés, plutôt que des projets novateurs. Je l'accepte. La notoriété acquise pendant cette primaire me permettra de continuer le combat pour rassembler ceux qui partagent nos idées. Tout ne s'arrête pas aujourd'hui ! Le chemin continue, de nombreuses échéances nous attendent", a-t-il ajouté.

23h30 : Arrivé bon dernier (0,3%), Jean-François Copé a déclaré : "Le score que j'ai réalisé est une déception pour moi". Il ne renonce pas à la vie politique pour autant. Le député-maire de Meaux assure au contraire qu'il va "continuer (s)on engagement politique". "Demain je réunirai mes amis et je prendrai ma décision pour le second tour", a-t-il conclu.

22h50 : Alain Juppé, arrivé deuxième, a déclaré ce dimanche soir vouloir "continuer le combat", malgré l'avance de François Fillon. "J'ai décidé de continuer le combat pour tous ceux qui croient en moi, pour mes convictions et pour l'idée que je me fais de la France."

"Je crois que plus que jamais le peuple de France a besoin de se rassembler pour tourner la page d'un quinquennat désastreux qui a abaissé notre pays et pour faire barrage au Front national. Je veux rassembler les Français autour de réformes crédibles. (...) C'est un combat projet contre projet qui s'engage. Il commence demain. Ce premier tour constitue une surprise. Dimanche prochain, si vous le voulez, sera une autre surprise. Vive la République et vive la France", a déclaré l'ex-Premier ministre.

22h40 : Grand vainqueur de la primaire, François Fillon a remercié les électeurs de l'avoir mis en tête au soir du premier tour.

"Du fond du cœur merci", a tenu a remercié celui qui arrive largement en tête des résultats partiels ce soir. "Notre peuple veut parler, choisir, s'engager. "Cette primaire "est une vague qui démontre l’intérêt et des citoyens pour l'avenir de leur pays."

"Je creuse mon sillon avec un projet précis et puissant. Je suis porté par celles et ceux qui veulent redresser la France et veulent tenir un langage de vérité. Cet espoir vient d'un peuple, libre réfléchi. Il faut rompre avec ce quinquennat d’échec. Mon projet déclenchera une nouvelle espérance. J’entraîne avec moi les électeurs de la droite et du centre qui veulent la victoire de leur valeur."

"Je veux remercier les candidats qui n'ont pas pu se qualifier pour le second tour. J'ai une pensée particulière pour Nicolas Sarkozy qui a été le président de la France. Il me reste une semaine pour vous convaincre."

22h30 : Nathalie Kosciusko-Morizet, éliminée, a dit qu'elle soutiendrait Alain Juppé au second tour de la primaire à droite. "Au deuxième tour, je défendrai Alain Juppé pour défendre mes idées", a-t-elle assuré.

"Ce soir, l'alternance est en marche. A l'heure ou je vous parle, il semble que les électeurs m'aient placé en quatrième position. Ils ont fait le choix de l'avenir. En votant pour moi, ils ont choisi le progrès, la modernité et l'audace. Ils sont le coeur battant, une force qui traverse le pays et que je veux continuer à faire grandir. Je n'ai jamais couru après les places et après les postes", a-t-elle ajouté, dans son QG de campagne.

22h20 : Sur 8 400 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 44 %, Alain Juppé obtient 28,1 %, Nicolas Sarkozy obtient 21,1 %, Bruno Le Maire obtient 2,5 %, NKM obtient 2,5 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

22h13 : Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite et a appelé à voter pour son ancien Premier ministre, François Fillon. "Je tiens à dire mon attachement à ma formation politique, Les Républicains. Je remercie les électeurs qui m'ont apporté leur suffrage. Comme je l'ai toujours fait, j'ai défendu mes valeurs avec ardeur et conviction. Je ne suis pas parvenu à convaincre une majorité d'électeurs."

"Je veux féliciter François Fillon et Alain Juppé. Ce sont deux personnalités de grande qualité qui font honneur à la droite française. Les choix politiques de François Fillon me sont plus proches [...] quels que soit mes désaccords passés avec lui. Je voterai pour François Fillon" au second tour de la primaire.

22h00 : Sur 7 948 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 43,9 %, Alain Juppé obtient 27,9 %, Nicolas Sarkozy obtient 21,4 %, Bruno Le Maire obtient 2,6 %, NKM obtient 2,5 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

21h50 : Sur 7 365 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 43,7 %, Alain Juppé obtient 27,8 %, Nicolas Sarkozy obtient 21,7 %, Bruno Le Maire obtient 2,6 %, NKM obtient 2,5 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

21h37 : Bruno Le Maire (pour l'instant quatrième) a pris la parole : "Nous avons fait le pari du renouveau. Une majorité de Françaises et de Français ont fait un autre choix. Je respecte ce choix". Le candidat a ensuite fait savoir qu'il voterait pour François Fillon au second tour.

21h34 : Sur 6 491 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 43,5 %, Alain Juppé obtient 27,6 %, Nicolas Sarkozy obtient 22,1 %, Bruno Le Maire obtient 2,7 %, NKM obtient 2,4 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

21h19 : Sur 5 496 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 43,6 %, Alain Juppé obtient 26,7 %, Nicolas Sarkozy obtient 22,9 %, Bruno Le Maire obtient 2,8 %, NKM obtient 2,3 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

21h09 : Sur 4 219 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 43,3 %, Alain Juppé obtient 26,2 %, Nicolas Sarkozy obtient 23,7%, Bruno Le Maire obtient 2,9 %, NKM obtient 2,2 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

20h51 : Sur 2 913 bureaux de vote (sur près de 10 000 au total) analysés, François Fillon obtient 42,8 %, Alain Juppé obtient 26 %, Nicolas Sarkozy obtient 24,4%, Bruno Le Maire obtient 3 %, NKM obtient 2,1 %, Jean-Frédéric Poisson obtient 1,4 % et Jean-François Copé obtient 0,3 %.

20h30 : Selon l'institut Elabe, le profil des votants est le suivant : 63 % se disent de droite et du centre, 15 % se disent de gauche, 8 % sont du FN et 14 % n'expriment aucune opinion partisane.

20h00 : Quelle que soit l'issue du scrutin, c'est déjà une victoire pour Les Républicains qui ont attiré près de 4 millions d'électeurs. L'autre bonne nouvelle est financière. En effet, 4 millions d'électeurs, cela veut dire que le parti va récolter 8 millions d'euros pour ce premier tour. Une bonne cagnotte (en attendant celle du second tour) qui servira a rembourser le coût de l'organisation de cette primaire. Le surplus sera reversé dans les comptes de campagne du candidat officiel des Républicains à la présidentielle.

19h50 : Dans les QG, c'est désormais l'attente des résultats...

19h40 : Le dépouillement a commencé un peu partout dans les bureaux de vote. Un dépouillement des enveloppes... et des sous récoltés puisque chaque électeur devait débourser 2 euros pour voter.

19h30 : François Fillon a déposé un recours concernant le bureau de vote à Châteaurenard. Un assesseur le représentant n'avait pu entrer dans le bureau ce matin. En outre, le bureau avait ouvert à 7h50 et non 8 heures.

19h15 : Selon plusieurs projections réalisées par des instituts de sondages, le premier tour de la primaire de la droite a rassemblé entre 3,9 et 4,3 millions d'électeurs. Par ailleurs, Thierry Solère, l'organisateur de la primaire, a indiqué que "la Haute Autorité n'a pas été saisie", pour l'instant.

19h00 : L'heure de la fermeture des bureaux de vote a sonné. Mais en raison de l'affluence importante, de nombreuses salles resteront ouvertes quelques minutes après, le temps que les électeurs présents puissent tous voter.

18h40 : Des petits couacs ont été signalés çà et là, comme dans certains bureaux de vote où il manquait... des enveloppes. Certains bureaux ont dû utiliser le stock des enveloppes du second tour.

18h30 : Parmi les septs candidats à la primaire de la droite et du centre, François Fillon est celui dont le nom a été le plus recherché sur Google. Quant au thème le plus recherché sur le moteur de recherche, il s'agit de "l'islam".

18h20 : Signe de cette forte mobilisation, de longues files d'attente dans de nombreux bureaux de vote un peu partout en France.

18h15 : Thierry Solère indique que sur 70 % des bureaux de vote, à 17 heures, il y a eu 2,5 millions d'électeurs.

18h00 : Nathalie Kosciusko-Morizet est la première à avoir voté, ce matin à 9 heures. Tous les candidats ont voté avant midi. Alors qu'Alain Juppé, François Fillon et Jean-François Copé ont attendu de longues minutes avant de pouvoir voter, Nicolas Sarkozy a lui coupé la file d'attente pour déposer son enveloppe dans l'urne. Cela peut s'expliquer par le fait que Nicolas Sarkozy bénéficie d'une protection particulière en tant qu'ancien chef de l'Etat.

17h45 : Rappel du déroulement de cette journée électorale : les bureaux de vote sont ouverts de 8 heures à 19 heures. Les électeurs d'outre-mer ont déjà commencé à voter (décalage horaire oblige). Les premiers résultats sont attendus vers 20h30, et les résulats finaux à partir de 23 heures. Selon les sondages, Alain Juppé arriverait en tête, suivi de Nicolas Sarkozy, et de François Fillon qui a opéré une remontée fracassante ces derniers jours.

Publicité
17h30 : A la mi-journée, environ 1,13 million d'électeurs avaient déjà voté, selon le président de la commission d'organisation Thierry Solère. Dans l'après-midi, celui-ci a confié que trois, voire quatre millions d'électeurs pourraient avoir voté lors de cette journée qui décidera des deux finalistes de la primaire.

Vidéo sur le même thème : Primaire à droite : paroles de votants

Publicité