Plusieurs voix s’élèvent actuellement dans la classe politique pour dire qu’Emmanuelle Cosse emprunterait le même chemin qu’Anne Sinclair sur certains points. Découvrez lesquels.

Emmanuel Cosse traverse actuellement une période difficile, comme Anne Sinclair avant elle ? C’est en tout cas ce qui se murmure ces derniers jours dans la classe politique, rapporte Le Parisien ce vendredi. Les dernières semaines ont effectivement été particulièrement éprouvantes pour la ministre. En mai dernier, son mari, le député écologiste Denis Baupin, a été accusé par treize femmes de les avoir sexuellement agressées et harcelées. Un coup de massue pour Emmanuelle Cosse, laquelle a confié à France Inter : "J’ai été très touchée en tant que femme, en tant que compagne, en tant que mère et en tant que ministre".

Un soutien sans faille pour son mariMais si la ministre a reconnu avoir été affectée par cette affaire, elle ne s’est pas laissée démonter pour autant. En effet, si l’on ignore de quelle manière elle aborde les plaintes qui visent Denis Baupin en privé, en public elle s’est imposée comme un véritable bloc. Soutien sans faille de son mari, la membre du gouvernement lui a récemment renouvelé sa "confiance" et a même été jusqu’à évoquer un "complot politique". Une attitude saluée par leur entourage et qui n’est pas sans rappeler celle d’Anne Sinclair en 2011, lorsque celui qui était alors son mari s’est lui aussi retrouvé au cœur d’une affaire de moeurs. "Emma a eu une réaction très calme. Elle a confiance en Denis", a estimé un de leurs proches, l’adjoint écologiste à la maire de Paris, Bernard Jomier, dans les colonnes du journal. Tandis que, souvenez-vous, il y a cinq ans, l’ancienne journaliste télé s’était elle aussi montrée forte en restant aux côtés de son époux et en ne prêtant pas attention, tout du moins en apparences, à toutes les rumeurs qui circulaient.

A lire aussi - "Poufffff chaleur… Humide" : les sms très chauds reçus par Denis Baupin dévoilés par son avocat

Une similitude qui n’a pas échappé à certains. "C’est digne de DSK", a ainsi dénoncé l’une des plaignantes auprès du Parisien. Selon elle, le fait que l’avocat de Denis Baupin a choisi de dévoiler les sms parfois très chauds que son client a échangés avec certaines de ses accusatrices contribue également à accentuer la "ressemblance" entre les deux affaires.

Publicité
"Elle savait tout"Emmanuelle Cosse et Anne Sinclair auraient par ailleurs un autre point commun : le fait de n’avoir rien vu, ou rien voulu voir. "Elle savait tout", a assuré à l’hebdomadaire et sous couvert d’anonymat, l’une des prétendues victimes de Denis Baupin. "Elle a une psychologie particulière, un peu comme Anne Sinclair. D’elle aussi, on a dit qu’elle était forte…", a-t-elle ajouté. En 2011, et alors que l’appétit sexuel de Dominique Strauss-Kahn faisant la Une des journaux, beaucoup s’étaient étonnés que son épouse n’en ai rien su. "Mon sentiment, c’est qu’elle est convaincue qu’il n’y a pas eu d’agressions. Elle pense qu’il y a une machination politique, un complot", a déclaré Bernard Jomier, un ami d’Emmanuelle Cosse, au Parisien.

 

Vidéo sur le même thème : Denis Baupin continue de nier les faits

Publicité