En déplacement à Alger (Algérie) mercredi, Emmanuel Macron a été apostrophé par un jeune homme à propos de la colonisation. Irrité par cette question, le président lui a répondu fermement. 

Emmanuel Macron était mercredi en Algérie. En marge d'une visite dans le centre d'Alger, le président a été pris à partie par un jeune homme. S'en est suivi un échange quelque peu tendu que France Info a pu filmer. "Il faut que la France assume son passé colonial", a lancé l'Algérien au chef de l'Etat français. Une remarque qui a passablement agacé ce dernier, lequel lui a répliqué : "Cela fait longtemps qu'elle l'a assumé". 

Mais cette réponse n'a pas suffi à calmer le jeune homme qui a enchaîné en lui reprochant d'éviter cet épineux sujet. "Qui évite quoi ? J'évite de venir vous voir ? J'évite de vous dire ce qu'il s'est passé ?  Mais il s'est passé des choses, comme je l'ai dit. Il y a des gens qui ont vécu des histoires d'amour ici. Il y a des Français qui aiment encore terriblement l'Algérie, qui ont contribué et qui ont fait des belles choses, il y en a qui ont fait des choses atroces, a argué Emmanuel Macron, visiblement irrité. On a cette histoire entre nous mais moi je n'en suis pas prisonnier". 

"Mais vous, vous avez quel âge ?"

Publicité
Et le président français ne s'est pas arrêté là. "Mais vous, vous avez quel âge?", a-t-il demandé à son interlocuteur qui lui a répondu : "26 ans". "Mais vous n'avez jamais connu la colonisation ! , s'est alors emporté Emmanuel Macron. Qu'est-ce que vous venez m'embrouiller avec ça ! Vous, votre génération, elle doit regarder l'avenir". 

En vidéo sur le même thème : Macron, "ami" de l'Algérie

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité